Étonnants Voyageurs : il était une fois la révolution... (mais pas que)

Daniel Conh-Bendit et Romain Goupil à Saint-Malo, au festival Étonnants Voyageurs / © Isabelle Rettig
Daniel Conh-Bendit et Romain Goupil à Saint-Malo, au festival Étonnants Voyageurs / © Isabelle Rettig

Le festival Étonnants Voyageurs ne pouvait passer à côté du cinquantenaire de mai 68. Ce qu'il fait avec un débat sur la révolution, qui a su échapper à la simple évocation des barricades et des gaz lacrymos.

Par Stéphane Grammont

À Saint-Malo, c'est "Il était une fois la Révolution", avec en toile de fond les 50 ans de mai 68. Anniversaire Oblige.

Avec pareille thématique et des invités comme Daniel Cohn Bendit ou le cinéaste Romain Goupil, on se disait que la conférence aurait un petit goût de barricade et de gaz lacrymogène.

C'était sans compter sur Dany le Rouge adepte du pavé... dans la mare. "Ces cinquante ans, c'est un piège pour tout le monde" a-t-il expliqué sur l'estrade, "c'est un piège pour les médias qui tournent à vide, c'est un piège pour les gens qui pensent, de droite ou de gauche, qui exagèrent leur pensée."

"J'ai pas besoin d'en rajouter" a conclu Daniel Conh-Bendit, invitant les débatteurs à aller plus loin.

Reportage: Isabelle Rettig, Thierry Bréhier




Des conférences pour refaire le monde, le comprendre et prendre un peu de hauteur,  c'est depuis 29 ans l'un des points forts d'Etonnants Voyageurs, dont on peut profiter jusqu'à ce lundi. 


Sur le même sujet

Xavier Tirel invité du JT pour la seconde ligne de métro à Rennes

Les + Lus