Route du Rhum 2022. Jonas Gerckens abandonne la course pour symptômes grippaux

Hier soir, le skipper Jonas Gerckens a été contraint d'abandonner la course de la Route du Rhum. Après avoir contracté des symptômes grippaux, c'est la voile J1 qui a lâché ainsi qu'un dysfonctionnement du pilote automatique. Il devrait arriver à Lorient dans la soirée.

C'est un lot de malchances pour le skipper Jonas Gerckens. Quelques heures après son départ, il a commencé à souffrir de symptômes grippaux. "Principalement toux incessantes, extinction de voix et fatigue intense", précise les organiseurs de la Route du Rhum. A cela s'est ajouté des problèmes techniques. Tout cela a contraint le skipper à abandonner sa course vers la Guadeloupe.

Jonas Gerckens visait le top 10

"La situation a continué à se dégrader au fil des heures. Le manque de sommeil des premiers jours n’a pas arrangé la situation", expliquent les organisateurs. Jonas Gerckens, qui visait le top 10 avec son nouveau bateau le VOLVO 164, avait pourtant fait un bon départ de course. En plus de ses symptômes grippaux, la voile J1 du skipper s'est déchirée, hier midi, l'obligeant à l'enrouler pour sécuriser le bateau. Le skipper a "dû s’y reprendre à plusieurs reprises tellement l’opération était difficile notamment à cause de son état de santé dégradé", souligne les organisateurs.

"J’étais épuisé après cette manœuvre qui n’est pourtant pas exceptionnelle."

"J’étais épuisé après cette manœuvre qui n’est pourtant pas exceptionnelle. Je n’ai plus de ressources, je suis à bout" avait confié Jonas Gerckens à sa manager Delphine Simon avant de partir se reposer pour reprendre des forces. Sans cette voile, la traversée de l'Atlantique restait possible mais avec moins de performance.

Un dysfonctionnement du pilote automatique

Après une sieste de 30 minutes, le navigateur a pris son premier repas chaud depuis le début de la course. Toujours épuisé, il est de nouveau parti se reposer. Mais la pause a été courte : il a été brutalement interrompu par le dysfonctionnement de son pilote automatique.

"Après avoir analysé la situation, Jonas a constaté que la seule manière de réparer son pilote automatique était de monter au mât ce dont il se sentait totalement incapable vu son état de santé", précise les organisateurs. 

La lourde décision d'abandonner

Tout cela a contraint le skipper a prendre la décision d'abandonner la course. "J’aurais pu passer au-delà de mon état de santé, mais je ne me sentais plus sécurisé avec une voile J1 approximativement sécurisée et qui aurait pu se dérouler lors de la traversée du prochain gros front. Dans ce cas, la situation aurait pu être bien plus grave pour mon bateau et pour moi-même. Sans compter le dysfonctionnement de mon pilote automatique qui ne me permettait plus d’assurer ma sécurité minimum", confie Jonas Gerckens.

Le navigateur est en route vers Lorient et devrait rejoindre le port dans la soirée.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité