• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Malo : Energy Observer, le catamaran du futur à hydrogène

Energy Observer se dévoile à Saint-Malo
Energy observer est un bateau qui va parcourir le monde en faveur de la transition énergétrique et des énergies renouvelables. Il devrait être le premier navire propulsé à l'hydrogène. Véritable laboratoire flottant, ce bateau en chantier à Saint-Malo, a dévoilé ses premières courbes. Intervenants : Victorien Erusard, capitaine Energy Observer - Olivier Petit, chef de projet, architecte naval - Jérôme Delafosse, chef d'expédition - Reportage : G. Raoult - N. Dalaudier

Energy observer est un bateau qui va parcourir le monde en faveur de la transition énergétrique et des énergies renouvelables. Il devrait être le premier navire propulsé à l'hydrogène. Véritable laboratoire flottant, ce bateau en chantier à Saint-Malo (35), a dévoilé ses premières courbes.

Par Thierry Peigné

Le catamaran de plus de 30 m de long et de 12,80 m de large, avec lequel sir Peter Blake avait remporté le Trophée Jules Verne vient de sortir de son hangar du pôle naval Jacques-Cartier à Saint-Malo. Depuis 2015, une équipe de plus de 30 personnes, composée d’architectes, designers et ingénieurs répartis entre Saint-Malo, Paris, Grenoble et Chambéry, ont travaillé à son reconditionnement
Energy Observer avec Jérôme Delafosse et Victorien Erussard - 31 août 2016 à Saint-Malo / © Energy Observer - P. Contin
Energy Observer avec Jérôme Delafosse et Victorien Erussard - 31 août 2016 à Saint-Malo / © Energy Observer - P. Contin

Mercredi, le navire a été déménagé vers un nouveau chantier, dans une tente plus haute, afin de permettre l’installation du poste de pilotage et des éoliennes.
Energy Observer transporté à Saint-Malo, le 31 août de nuit / © Energy Observer - P. Contin
Energy Observer transporté à Saint-Malo, le 31 août de nuit / © Energy Observer - P. Contin


Autonomie énergétique

Energy Observer vise l’autonomie énergétique et sans émission de gaz à effet de serre, grâce à une chaîne de production hydrogène complète. La prouesse technologique consiste à coupler l’ensemble des énergies : trois types de panneaux photovoltaïques répartis sur 130 m2 de surface, deux éoliennes à axe vertical, une aile de traction intelligente, et deux moteurs électriques réversibles, le tout permettant de produire et de stocker de l’hydrogène à bord.

Un tour du monde de six ans

Energy Observer sera mis à l’eau l’hiver prochain, pour une phase de tests en mer. Il quittera Saint-Malo au printemps prochain pour une première escale à Paris pour y être baptisé. Cap ensuite sur un tour du monde sur les mers du globe jusqu'en 2022 (101 escales) avec pour mission l’évaluation des technologies embarquées, le soutien de solutions accompagnant la transition énergétique et la sensibilisation du grand public.

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus