Tests sérologiques inventés par NG Biotech : l'Etat confirme la commande de 1,5 millions de tests

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, est en déplacement en Bretagne. Elle s'est notamment rendue à Guipry-Messac au sein de NG Biotech. L'entreprise a mis au point un test sérologique pour dépister le Covid-19. Le gouvernement a passé commande pour 1,5 millions de tests. 

La ministre de l'Enseignement supérieur, de l'Innovation et de la Recherche, Frédérique Vidal (à gauche) en visite sur le site de NG Biotech à l'origine d'un test sérologique de dépistage du Covid-19
La ministre de l'Enseignement supérieur, de l'Innovation et de la Recherche, Frédérique Vidal (à gauche) en visite sur le site de NG Biotech à l'origine d'un test sérologique de dépistage du Covid-19 © I. Rettig - France Télévisions

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, se trouve en Bretagne pour deux jours. Au programme de son déplacement, une visite à Guipry-Messac, pour aller à la rencontre de l'équipe de NG Biotech, entreprise qui a mis au point un test sérologique de dépistage du Covid-19

 

L'Etat confirme la commande

 

"C'est l'occasion de confirmer la commande de 1,5 millions de tests sérologiques produits par NG Biotech. Je pense que c'est très important dans des conditions particulières que l'on puisse connaître le statut sérologique des gens. Cela donne une prévisibilité sur la production. La société NG Biotech a pris son risque, elle a investi. Il est normal que l'Etat soit à ses côtés" a déclaré la ministre lors de sa visite. 

La start-up bretonne connaît un beau développpement. Lancée il y a huit ans en juin 2012, elle s'est retrouvée sous les feux des projecteurs avec l'annonce de son test sérologique rapide. En plus de l'Etat, la région s'est aussi engagée en injectant 250 000 euros dans la production. Un deuxième site a d'ailleurs ouvert. La PME de 30 personnes est désormais une TPE de 80 personnes. Son PDG Milovan Stankov-Puges rappelle que la priorité est donnée à la France mais que son produit s'exporte aussi en Europe. Il explique que "ce sont des tests pour les professionnels de santé. Nous sommes en attente d'un arrêté ministériel qui pourrait permettre aux pharmaciens de l'utiliser et de le distribuer aux particuliers."

© I. Rettig - France Télévisions

 

En quelques minutes et avec une goutte de sang, le test permet de savoir si le patient est positif au coronavirus ou s’il a été contaminé par le passé. Comme il s'agit d'un test sanguin, il détecte les anticorps développés contre le Covid-19. "Ce test est celui qui a été le plus validé en France" précise Milovan Stankov-Puges. Il doit faire l'objet d'une publication scientifique dans les prochains jours. 

NG Biotech travaille désormais sur un test salivaire, en cours de d'expérimentation à l'AP-HP (Assitance publique - Hôpitaux de Paris). Il pourrait être disponible à la fin de l'été. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement innovation économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter