Jeux olympiques et paralympiques. Après les podiums, la Légion d’honneur pour les médaillés bretons

Publié le
Écrit par redac web rennes .

Ils avaient offert des médailles à la France aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo durant l'été. Plus de 150 athlètes se sont vu accorder ce vendredi la Légion d'honneur ou l'ordre national du Mérite. Et parmi eux, les médaillés bretons.

La liste a été publiée ce vendredi au Journal officiel. Plus de 150 médaillés des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo se sont vu accorder la Légion d'honneur ou l'ordre national du Mérite. Parmi eux, une dizaine sont bretons ou évoluent dans la région.

Sont ainsi promus au grade de chevalier : 

  • la judoka née à Rennes Clarisse Agbégnénou 
  • les handballeuses brestoises Pauline Coatanea, Cléopatre Darleux, Pauletta Foppa, Coralie Lassource et Kalidiatou Niakaté
  • les cyclistes Alexandre Léauté de Saint-Caradec dans les Côtes d'Armor, et Dorian Foulon de la Chapelle-Caro dans le Morbihan
  • le volleyeur rennais Jenia Grebennikov
  • le handballeur lorientais Romain Lagarde. Tous ont décroché au moins une médaille d'or.   

 

   

Légion d'honneur, ordre national du mérite pour les médaillés : quel est le principe ? 

Il s'agit d'une promotion spéciale, traditionnellement attribuée après une édition olympique. Initiée par le général de Gaulle pour les Jeux d'hiver d'Innsbruck en 1964, la décoration des médaillés olympiques répond à des critères très précis.

Si le sportif ou la sportive participe pour la première fois aux Jeux, il est fait chevalier de la Légion d'honneur en cas de médaille d'or. Et chevalier de l'ordre national du Mérite pour l'argent ou le bronze.
C'est le cas par exemple pour les Finistériennes Cécilia Berder en escrime et Aloïse Retornaz en voile, les Rennaises Caroline Drouin et Jade Ulutule en rugby à 7, et pour Faustine Noël, autre Rennaise, en parabadminton. 

S'il remporte à nouveau une médaille d'or lors de Jeux suivants, le sportif est promu cette fois officier de la Légion d'honneur, à la condition qu'il ait au moins huit ans d'ancienneté au grade de chevalier. C'est notamment le cas pour le judoka Teddy Riner.

Les médaillés des Jeux de Tokyo doivent être reçus en début de semaine prochaine à l'Elysée. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité