Législatives 2024. "La frustration passée, j’ai décidé de repartir au combat", des députés à la fois stupéfaits et déterminés

Comme des millions de Français, les députés sortants bretons ont appris la dissolution de l’assemblée nationale dimanche soir devant leur télévision. Comme pour Mickaël Cosson (MODEM) ou Erwan Balanant (Renaissance), ça a été la frustration et la stupéfaction. Mais rapidement, la plupart s’activent désormais pour lancer cette campagne éclair. Une liste de candidats a été publiée par la majorité présidentielle.

Depuis dimanche soir, il est plus que jamais au four et au moulin. Mickaël Cosson, 48 ans, député MODEM des Côtes d’Armor, a appris ce dimanche 9 juin la nouvelle de la dissolution de l’assemblée nationale, "comme tout le monde, devant la télévision".

Lire aussiDissolution de l'Assemblée Nationale. "Le président de la République joue un coup de poker", les réactions politiques en Bretagne

Celui qui avait préparé et présenté au ministre concerné un rapport conséquent sur le logement pour tous évoque d'abord une "grande contradiction".

"Je me suis dit "ce n’est pas vrai, tout ce travail va être jeté à la poubelle. Et puis, la frustration passée, j’ai décidé de repartir au combat", précise-t-il

Le député sortant affirme ne pas avoir hésité. "Au bout de deux ans, on comprend les rouages et on a envie de finir le travail", assène-t-il et parle déjà de "problèmes de pouvoir d’achat et d’insécurité", refusant de laisser la place au Rassemblement national. L’homme est déjà activement en campagne.

Une "stupéfaction" pour Erwan Balanant, député dans le Finistère

  

Erwan Balanant, lui aussi député Modem, dans la 8e circonscription du Finistère, parle de "stupéfaction" dimanche soir. Il n’a pas tergiversé longtemps non plus. "Je me suis dit qu’il fallait repartir au combat. Il faut que je l’emporte".

Il est plus habitué aux rouages de l'assemblée nationale car il occupe cette fonction de député depuis 2107. Il y a fait passer une loi sur le harcèlement scolaire. Il parle déjà comme un candidat en campagne. "L’enjeu est de dresser un bloc démocratique contre les extrêmes".

Rendre son badge, licencier les collaborateurs

La dissolution de l’assemblée sera effective au 17 juin. Chaque député a reçu un mail, "nous informant qu'il fallait libérer le bureau avant le 18 juin, licencier ses collaborateurs, rendre l’ordinateur, le badge, etc.. », raconte Mickaël Cosson, avant d'adresser un petit tacle à certains hauts fonctionnaires. :"On ferait mieux de remanier les hauts fonctionnaires. Eux vont rester en place, pas les élus".

Nous avons reçu dès le lundi 10 juin un message nous informant qu'il fallait libérer notre bureau à l'assemblée nationale avant le 18 juin, licencier ses collaborateurs, rendre l’ordinateur, le badge, etc..."

Mickaël Cosson, député sortant de la 1e circonscription des Côtes-d'Armor

Erwan Balanant peut compter sur le soutien de ses désormais ex-collaborateurs. Ils vont l’aider pour cette campagne éclair. "On travaille déjà sur le slogan, sur les tracts, tout. Je suis déterminé à porter mes convictions », affirme-t-il, reconnaissant que sa campagne ne sera pas la même qu’il y a deux ans.

"On fait aussi campagne en fonction de l’actualité", précise celui qui était à la tête de la commission sur les violences commises dans les milieux artistiques et les médias.

Pas le temps de penser à la vie d'après

Ces députés sortants repartent donc sur le terrain de façon imprévue, sans faire de projets pour l’après-élection.

Mickaël Cosson tout comme Erwan Balanant savent qu’ils n’ont aucune assurance d’être réélu. "Je ne me projette pas", confie le premier. 

L’heure est à la campagne électorale. Et il n’y a pas de temps à perdre. Une "première vague" de candidats, députés sortants, est déjà sortie pour la majorité présidentielle en Bretagne. 

Côtes-d’Armor 

• 2e circonscription : Hervé BERVILLE
• 5e circonscription : Éric BOTHOREL

Finistère 

• 1ère circonscription : Annaïg LE MEUR
• 3e circonscription : Didier Le GAC
• 4e circonscription : Sandrine Le FEUR
• 5e circonscription : Graziella MELCHIOR
• 7e circonscription : Liliana TANGUY

 Ille-et-Vilaine 

• 2e circonscription : Laurence MAILLART-MEHAIGNERIE
• 5e circonscription : Christine LE NABOUR

Morbihan

• 3e circonscription : Nicole LE PEIH
• 5e circonscription : Lysiane METAYER
• 6e circonscription : Jean-Michel JACQUES

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité