Prix de l'énergie. Connaissez-vous l'affouage, qui permet aux particuliers de couper du bois de chauffage ?

Pour préserver les espaces boisés, les collectivités ont recours en partie à l’affouage. Un usage méconnu qui permet à des « bûcherons amateurs » de récupérer du bois de chauffage gratuitement. En échange, ils entretiennent la parcelle de forêt qui leur a été attribuée. En cette année de grosse tension sur le bois, en raison de la hausse du prix de l'énergie, beaucoup de nouveaux « bûcherons » devraient se faire connaître.

L’affouage. Une pratique qui remonte au Moyen-Age mais que beaucoup de gens pourraient ne découvrir que cet hiver.

Datant de l’époque où un seigneur autorisait les habitants de ses villages à couper du bois pour se chauffer, l'affouage se pratique toujours en 2022 dans toutes communes françaises ayant des bois communaux.

A Guidel (56), 25 convention tous les ans depuis une quinzaine d'années

En Bretagne, seuls 10% de la forêt est publique, c’est le cas notamment de la commune de Guidel, dans le Morbihan. La ville abrite 40 hectares de surface boisée. "Depuis une quinzaine d’années, nous signons environ 25 conventions, se félicite le maire Jo Daniel. Nous avons réussi à fidéliser du monde sur cet usage".

L’affouage, c’est un système gagnant-gagnant. Pour nous, mairie, ça nous permet d’assurer l’entretien des espaces boisés à moindre coût. Pour les particuliers, ils gardent le bois pour se chauffer.

Jo Daniel

Maire de Guidel


Attention, il y a tout de même quelques contraintes : il est interdit de revendre le bois coupé. A Guidel en tous cas, le particulier a obligation de donner une partie de son bois à la maison d’accueil pour personnes âgées, ainsi qu’à l’EPHAD.

Le bois à couper déjà sélectionné

Aujourd’hui, l’affouage est très règlementé. "Une convention officialise l’accord entre les deux parties, la collectivité et le particulier, explique Bruno Cochet, de l’Office national des forêts. Il existe un contrat avec un rappel de la réglementation".

Pas question non plus de faire n’importe quoi sur le terrain. "Dans les parcelles de forêt concernées, le bois est marqué, reprend Bruno Cochet. Le demandeur sait quel arbre il peut couper".

A Guidel, la coupe, en tous cas au début, se fait sous contrôle des responsables des espaces verts de la commune. "C’est vu ensemble, le choix des arbres se fait avec les experts de la mairie. Les arbres à couper sont souvent des arbres morts".



L'affouage dopé par les prix du gaz ?

A Guidel, la répartition des terrains se fait chaque hiver au mois de décembre. Y aura-t-il plus de demandeurs, en raison de l’explosion du prix de l'énergie, et notamment du gaz ? Difficile encore de le dire. "On a beaucoup plus de demandes" confirme Bruno Cochet à son niveau. "On verra en décembre" affirme Jo Daniel de son côté.

Les réseaux traditionnels de vente de bois sont saturés et le prix du bois de chauffage a lui aussi fortement augmenté.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité