Innovation. De la coquille d'œufs pour fabriquer de nouveaux plastiques

durée de la vidéo : 00h01mn58s
Jusque-là, les coquilles d'œufs vides étaient considérées comme des déchets ou encore servaient d'engrais dans les champs. La poudre de coquille peut maintenant servir à fabriquer du plastique. ©R. Bonnant / S. Izad / D. Merieux

Jusque-là, les coquilles d'œufs vides étaient considérées comme des déchets ou encore servaient d'engrais dans les champs. Mais, grâce à une innovation née dans le Morbihan, la poudre de coquille sert à fabriquer des plastiques écologiques. Des plastiques qui se retrouvent notamment sous forme de boites à œufs entièrement recyclables.

Des boîtes d'œufs fabriquées à partir de coquilles d'œufs !  Quoi de plus logique. Et pourtant, C'est une innovation née d'un travail de recherche commun entre plusieurs entreprises morbihannaises.

À la base, des déchets. C’est-à-dire les tonnes de coquilles vides issues des casseries. Jusque-là, ces déchets étaient soit détruits, soit utilisés comme engrais agricoles pour lutter contre l'acidité des sols.

Une idée qui a germé en 2003 et devenue réalité en 2018

Paul-Gilles Chedaleux et son épouse Florence, un couple d'agriculteurs de Lizio (Morbihan) a réussi à mettre au point une technologie pour séparer la coquille de la membrane par séchages et tamisages successifs. Après ces opérations dont le procédé est volontairement gardé secret, il en ressort une poudre très fine et très dense semblable à la consistance du talc.

Nous récupérons chaque année environ 6000 tonnes d'oeufs chaque année soit 80 millions d'oeufs

Paul-Gilles Chedaleux

agriculteur

Une matière qui prend ensuite la direction d'une entreprise spécialisée dans les plastiques innovants. Des plastiques qui comprennent désormais des coproduits dans leurs ingrédients. Ce peut être du bois, du liège, de la coquille d'huîtres et désormais de la poudre de coquilles d'œufs. 

Une fois ajoutées à hauteur de 15% avec du plastique biodégradable, les coquilles d'œufs vont se transformer en... boîtes à œufs entièrement recyclables. "Des boîtes revendues dans les magasins biologiques ou d'accessoires de cuisine" précise Didier Le gars, l'un des responsables du projet et directeur de la société Ecodis.

Un projet écologique dans une dynamique de proximité

Les trois entreprises morbihannaises lancées dans ce projet ont décidé de ne pas s'arrêter là. Elles souhaitent développer de nouvelles applications qui vont permettre de fabriquer des produits moins gourmands en plastiques d'origine pétrolière ou en eau.

4 oeufs sont nécessaires pour entrer dans la composition d'une boite

Didier Le gars

Directeur société Ecodis

Dans le futur, ce nouveau procédé pourrait avoir de nouvelles applications dans les secteurs du bâtiment, l'automobile, ou encore la lunetterie par exemple.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité