Après la colère d'ostréiculteurs à Lorient, Bouygues Telecom annonce suspendre sa campagne de publicité pour Noël

Mardi 10 novembre, des ostréiculteurs d’Etel dans le Morbihan ont déversé des coquilles d'huîtres devant une boutique Bouygues Telecom de Lorient pour protester contre la dernière campagne de publicité de l'opérateur téléphonique. Une campagne que Bouygues a décidé de suspendre. 
Mardi 10 novembre, une vingtaine d'ostréiculteurs a déversé des coquilles d'huîtres devant la boutique Bouygues Telecom de Lorient.
Mardi 10 novembre, une vingtaine d'ostréiculteurs a déversé des coquilles d'huîtres devant la boutique Bouygues Telecom de Lorient. © N.Corbard/FTV
"C'est une opération spontanée, explique Philippe Le Gall, le président du comité national de la conchyliculture. La publicité est sortie ce week-end sur les réseaux sociaux. Elle a suscité beaucoup de réactions négatives. Dès lundi, les présidents des chambres régionales de conchyliculture se sont réunis pour décider d'actions concrètes contre Bouygues Telecom. On voulait bloquer tous les magasins situé sur le littoral français. A Lorient, c'était la première action". 
 

Les huîtres rendent malades


L'action de Lorient, c'est celle d'une vingtaine d'ostréiculteurs venue d'Etel pour déverser plusieurs dizaines de kilos de coquilles d'huîtres devant la boutique Bouygues Telecom située place Aristide Briand dans le centre-ville. Ils en ont aussi badigeonné les vitrines d'algues et de goémon. 

Et la publicité en question, c'est la dernière de l'opérateur téléphonique pour sa campagne de fin d'année. Une publicité qui met en scène les membres d'une famille qui se retrouvent pour Noël et dans laquelle les huîtres du cousin ne sont pas conseillées même si "je sais que tu aimes l'aventure. Chaque année, il y en a un qui tombe malade"
 
Or Noël est justement la période la plus attendue pour les ostréiculteurs : les fêtes de fin d'année concentrent la plus grosse partie de leur chiffre d'affaire. Et dans ces temps de crise sanitaire et des incertitudes quant à Noël et Nouvel An, les ostréiculteurs sont plus qu'inquiets pour leur activité. Ils n'ont pas besoin de la mauvaise réputation que fait à leur produit la publicité de Bouygues Telecom.
 

Campagne suspendue


Et si l'action de Lorient était la première, elle sera aussi probablement la dernière : moins de deux heures après, Philippe Le Gall recevait le mail suivant émanant de la direction nationale de Bouygues Telecom qu'il nous lit au téléphone : "sensible aux difficultés rencontrées par votre profession cette année et parce que nous avons à cœur de soutenir les territoires, notre direction a pris la décision de suspendre la campagne, le temps d'y apporter les corrections nécessaires. Nous faisons au plus vite techniquement. Certains supports peuvent prendre quelques jours mais le mot d'ordre est passé dès ce matin. J'espère que cette décision permettra de rassurer un peu vos adhérents".

Dès lors, le président du comité national de la conchyliculture demande aux producteurs de suspendre les actions prévues, "en attendant de voir quels sont les ajustements apportés à cette publicité".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers ostréiculture agriculture économie