REPLAY - Municipales 2020 : Vannes, ce qu'il faut retenir du débat

© A. Grall - France Télévisions
© A. Grall - France Télévisions

Sécurité, réseau routier saturé aux heures de pointes, réhabilitation de la rive gauche du port ont été les trois grands thèmes abordés ce mercredi lors du débat auquel ont participé six candidats au fauteuil de premier magistrat de Vannes.

Par Eric Nedjar & BT

Les embouteillages à l’entrée de Vannes aux heures de pointe 


40 000 automobiliste rentrent et sortent de Vannes chaque jour. Le chef-lieu du département du Morbihan est un cul-de-sac, et ne possède que quelques portes d’entrées. Cela constitue un goulot d’étranglement à l’entrée de la ville. Quelles solutions apporter pour que ces embouteillages ne soient plus qu’un mauvais souvenir d’ici à 6 ans ?

David Robo, maire sortant qui a quitté les Républicains pour se présenter sous une étiquette Divers Droite, propose "la gratuité des transports en commun" en semaine, "parce que les gens travaillent du lundi au vendredi soir", précise-t-il. David Robo plaide également pour la création d’un "Grenelle de la mobilité".

De son côté Simon Uzenat, chef de file de l’opposition à gauche, pointe du doigt le bilan du maire sortant : «  L’urgence, c’est de réaliser des infrastructures qui font défaut depuis 20 ans ». Il est rejoint par le candidat de la République En Marche, Patrick Le Mestre : "Quid des voies dédiées ? Qu’est-ce qui a été fait sur les pistes cyclables dédiées ?", s’interroge-t-il ? Yann Le Baraillec, (Divers Gauche) n’est pas en reste : "Les choix urbanistiques ont été mauvais ces 10 - 20 dernières années". Mais il rappelle que "la mobilité est une compétence de l’Agglomération".

Pour Guillaume Peguy (Alliance Royale soutenu par le Rassemblement National et le Parti Chrétien Démocrate), la gratuité des bus ne fait aucun doute. "C’est à la fois une question de mobilité, écologique et sociale".

François Riou enfin, porte-parole de Vannes Projet Citoyen, il faut tout mettre en œuvre pour que "le vélo et les piétons bénéficient de condition de confort beaucoup plus importantes que l’automobiliste".
 

La réhabilitation de la rive gauche du port


Sur le port 1,6 km de friches sont à reviabiliser. Le dossier a été gelé par la municipalité pour attendre le verdict des élections. Les candidats ont des priorités différentes pour ce quartier, quand ils en ont…

Pour Guillaume Peguy, en effet : "C’est aux Vannetais de choisir, donc nous nous estimons que ça doit être réglé par référendum." Il est rejoint sur ce point par Yann Le Baraillec qui veut "annuler le concours et redonner la parole aux citoyens", ou encore François Riou : "Nous donnerons la parole aux Vannetais, cette zone doit être rendu aux Vannetais".

"Ce lieu doit rester la propriété des Vannetais", c’est aussi ce que prône Simon Uzenat qui précise sa pensée : "La partie  qui longe le chenal de doit pas être cédée au privé ou aux promoteurs comme l’envisageait David Robo jusqu’à il y a encore quelques semaines". Patrick Le Mestre parle-lui "d’une chance unique" pour un projet d’envergure "un espace culturel, un parc urbain où les Vanettais auront plaisirs à se promer, à échanger".

De son côté enfin, David Robo a tenu à rappeler que le projet de réhabilitation de la rive gauche du port à fait l’objet de plusieurs réunions publiques, à l’issue desquelles "les trois groupements qui ont été présentées propose un mixe de commerces, de logements, d’espaces culturels et d’espaces verts ".

La sécurité

La délinquance a baissé en 10 ans, mais le trafic de drogue a explosé provoquant la colère et la lassitude des riverains notamment dans les quartiers populaires où se concentrent les dealers. Sur ce sujet, presque tous les candidats se rejoignent sur un point : il faut renforcer la présence des policiers municipaux sur le terrain. 

Ainsi, le maire sortant, David Robo, met en avant le doublement des effectifs et la création d’une brigade canine durant son mandat. Il souhaite aussi renforcer le dispositif de caméras de surveillance mis en place en 2007, ne manquant pas de rappeler "qu’il y a des candidats autour de moi dont les colistiers aujourd’hui se sont opposés à la mise en place de la vidéo-protection."

À gauche, Simon Uzenat plaide également pour un doublement "des effectifs opérationnels". "Sur le trafic des stupéfiants, on est bien sûr sur une compétence de la police nationale, mais la police municipale doit assurer par l’îlotage une présence sur le terrain pour que les habitants se sentent chez eux"

Patrick Le Mestre, Yann Le Baraillec et Guillaume Peguy ne pensent pas autrement. Pour le premier, "la vidéo protection est un outil utile, mais ça ne suffit pas. Il faut aussi une police municipale structurée, avec un directeur qui soit plus proche du maire". Pour le second, "On ira dans la continuité de ce qui a été fait par la municipalité sortante. Il faut une présence supplémentaire la nuit, mais c’est plus à l’état de régler ça". Pour le candidat de l’Alliance Royale enfin, "La police ce n’est pas seulement quelque chose de répressif. Ce qui gêne avant tout un trafic, c’est l’absence de tranquillité"

Sur cette question, il n’y a guère que François Riou qui se démarque de tous les candidats en lice. "Nous ne partageons aucune des analyses qui viennent d’être développées. Le problème du maire ce n’est pas de renforcer la police municipale ou de mettre des caméras. Le problème du maire, c’est de faire faire en sorte que dans les quartiers concernés, on réimplante du service public, on réinstalle au pied des immeubles des médiateurs sociaux, des soutiens familiaux, qu’on donne aux jeunes la possibilité de trouver des activités culturelles sur place et pas en centre-ville"

 

Le débat à suivre en Replay

 

Les thèmes de la campagne des municipales


Vannes jouit d’une bonne image : attractive sur le plan économique et touristique,  Vannes est considérée comme la ville des retraités aisés même s’il existe des quartiers populaires comme Ménimur et Kercado
 

David Robo estime avoir réalisé 80 % de ses promesses de 2014, cependant trois thèmes prédominent
 
  • Les embouteillages à l’entrée de Vannes aux heures de pointe. 40 000 automobilistes rentrent et sortent de Vannes chaque jour. Vannes a peu de portes d’entrées, cela constitue un goulot d’étranglement à l’entrée de la ville. Les candidats misent sur la création de parking relais, la gratuité des bus certains jours ou bien encore sur une politique ambitieuse pour l’usage de vélos.
  
  • La réhabilitation de la rive gauche du port. Sur le port 1,6 km de friches sont à reviabiliser. Le dossier a été gelé par la municipalité pour attendre le verdict des élections. Les candidats ont des priorités différentes pour ce quartier. 
    • favoriser un lieu de promenade
    • créer un centre culturel
    • en faire un nouveau centre d’activité a vocation touristique avec : bars, commerces et hotels
    • une zone pour l’ habitat avec des logement sociaux notamment


Paroles de citoyens : au coeur des débats


Les téléspectateurs auront ainsi l'occasion de voir ou revoir les électeurs bretons d'exprimer devant la caméra sur leur vie quotidienne, leur ville, leurs attentes.
 
 


Une soirée débat Lorient - Vannes


Sur France 3 Bretagne en Haute-Bretagne, vous pourrez retrouver la soirée débat présentée par Robin Durand.  
  • 21 h 05 : Le débat pour les municpales de Lorient
  • 21 h 50 : Le débat pour les municiaples de Vannes



Les autres débats, en région


Sur tous nos territoires, nos équipes se mobilisent plus encore à l’approche des deux tours du scrutin municipal. A la télévision, pour vous donner les clés des principaux enjeux, et parce que nous sommes un miroir de votre proximité, près de 300 débats sont diffusés sur vos antennes régionales, en première partie de soirée.

Pour vous connecter sur ces débats qui vous concernent, qui vous intéressent : un seul clic.
 

 

Les listes aux municipales de Vannes

David Robo - Divers Droite
Patrick Le Mestre - LREM
Yann Le Baraillec - Divers Gauche
Simon Uzenat - Divers Gauche
Guillaume Peguy - RN, PCD
François Riou - VPC

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus