VIDÉO. The Transat CIC, les 48 skippers ont franchi la ligne de départ entre Groix et Lorient, direction New York

replay

Ce dimanche 28 avril, les 48 concurrents de The Transat CIC, la transatlantique en solitaire si convoitée, se sont élancés depuis Lorient, direction New York. Un départ sans encombre et dans de bonnes conditions. Les Imoca équipés de foils ont même pu décoller dès les premiers milles. Revivez le direct en vidéo.

Les conditions météo étaient idéales pour le départ de cette Transat CIC. Du soleil et un peu de vent. Les 47 bateaux ont franchi la ligne de départ sans encombre à 13h30 précises.

Après avoir contourné l'île de Groix par l'Est, ils ont mis le cap plein Ouest. 

Dès les premiers milles, les Imoca équipés de foils ont même pu décoller offrant un très joli spectacle au public sur la côte.

Les bateaux les plus rapides devraient arriver à New York aux alentours du 8 mai.

Des bateaux de plus en plus rapides

Au début de la transat anglaise qui porte dorénavant le nom de The Transat CIC, le record de la traversée était aux alentours de 40 jours. C'était dans les années 60. Aujourd'hui, les skippers, à la barre des voiliers les plus rapides, peuvent couvrir la même distance en à peine 8 jours. De Lorient à New-York, ils parcourront une distance de 3 500 milles.

À lire aussi : The Transat CIC : d'Eric Tabarly à François Gabart, la mythique Transatlantique a vu s'illustrer les plus grandes légendes de la voile

48 concurrents, dont 6 femmes, sont en lice, dans trois catégories : IMOCA (33 bateaux), Class40 (13 bateaux) et Vintage (2 bateaux).

Les concurrents vont couper la ligne de départ au large de Lorient à 13h30.

France 3 Bretagne vous propose de suivre cet événement en direct à partir de 12h50. Un départ commenté par notre journaliste Isabelle Rettig, accompagnée du skipper Franck Cammas. 

Une zone réglementée sur l'eau

Ceux qui voudront suivre le départ depuis la mer devront respecter une zone réglementée, mise en place par la Préfecture maritime, de 10h à 14h30, avec notamment une zone interdite à la navigation, à proximité de la ligne.

3 500 miles en Atlantique Nord

Le parcours de cette transatlantique en solitaire reste un défi, car rythmé par une succession de dépressions qui balayent l'Atlantique Nord et génèrent des vents de face. Les glaces et le brouillard sont également à surveiller ainsi que les nombreux cargos qui transitent sur cette partie de l'océan.

À lire aussi : The transat CIC. Une traversée en solitaire à la voile de l'Atlantique nord qui peut être redoutable

Ex-Transat anglaise née en 1960

Cette course au large en solitaire est née en 1960 et est plus connue sous le nom de Transat anglaise. D'Eric Tabarly, vainqueur en 1964 et 1976, à Francois Gabart, dernier à avoir remporté l'épreuve en 2016 sur son maxi trimaran, en passant par Alain Colas, Philippe Poupon, Loïck Peyron, ou Michel Desjoyeaux, de grands marins ont inscrit leur nom au palmarès de cette course légendaire, riche en histoires sportives. 

Une course prisée

"Y'a des moments de course qui m'ont marqué comme le sauvetage, en 2008, de Vincent Riou par Loïck Peyron, les arrivées mythiques à New-York devant la statue de la Liberté qui font énormément rêver, donc je suis content d'y aller cette année", témoigne le skipper Charlie Dalin.

Charlie Dalin sera aligné en Imoca face à des concurrents sérieux comme Yann Richomme, Damien Seguin, Jérémie Beyou, Alan Roura, Nicolas Lunven, Sam Davies, Justine Méttraux, Boris Herrmann ...

En Class 40, Ian Lipinski sera à la bataille avec Ambrogio Beccaria, Aurélien Ducros, Fabien Delahaye ...

Les premiers Imoca devrait rejoindre la baie de New York en 9 ou 10 jours.