Enfants fauchés à Lorient : le procès aura lieu en février 2021

Le chauffard qui avait percuté deux enfants à Lorient en juin 2019, tuant le premier et blessant grièvement le second, comparaîtra devant le tribunal correctionnel en février, ainsi que sa passagère, a indiqué jeudi un avocat.

La mort d'un des deux jeunes garçons avait suscité une vague d'émotions dans le quartier de Keryado à Lorient
La mort d'un des deux jeunes garçons avait suscité une vague d'émotions dans le quartier de Keryado à Lorient © AFP - D. Meyer

"Les familles espèrent que ces responsables auront le courage de se présenter à l'audience", a déclaré l'avocat des parties civiles, Me Philippe Courtois, qui a évoqué le "soulagement" des familles, mais aussi la "crainte de devoir faire face aux responsables de leurs maux".

Le procureur de la République de Lorient Stéphane Kellenberger a confirmé cette information. L'avocat du suspect n'a pas fait de commentaire.

Libre sous contrôle judiciaire depuis le 31 octobre, Kylian L.-R., 22 ans, sera jugé à Lorient le 15 février à 13h30 pour homicide involontaire aggravé, blessures involontaires, conduite sans permis et sans assurance, refus d'obtempérer, excès de vitesse et non assistance à personne en danger.

Le deuxième enfant présente d'importantes séquelles physiques et psychologiques

Sa passagère Gaëlle T., âgée elle aussi de 22 ans, sera jugée pour non assistance à personne en danger. Après près de 10 jours de cavale, le suspect avait été arrêté dans un hôtel de Lanester (Morbihan) le 18 juin 2019 et écroué le soir-même. Il encourt 10 ans de prison.

L'accident était intervenu le 9 juin 2019, après un refus d'obtempérer du conducteur, alors que le véhicule était suivi à distance par la gendarmerie. Le véhicule a percuté une voiture en sortie de rond-point, sans faire de blessé, avant de faucher sur un trottoir un enfant de neuf ans, qui a été tué, et son cousin de sept ans, qui a été grièvement blessé.

Toujours hospitalisé en centre de rééducation à l'été 2020, le jeune garçon, aujourd'hui âgé de neuf ans, présente d'importantes séquelles physiques et psychologiques. 

Il ne peut pas jouer au football, ni faire du vélo ou aller seul aux toilettes. Le 7 décembre dernier, Kylian L-R. a été condamné à trois mois de prison ferme pour détention de stupéfiants, pour des faits antérieurs au drame. Il ne s'était pas présenté à son procès.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société