Lorient : la sécurité sociale rembourse des consultations de psychologues

La séance remboursée sur prescription du médecin dans le Morbihan / © AFP
La séance remboursée sur prescription du médecin dans le Morbihan / © AFP

Depuis quelques jours la sécurité sociale rembourse les consultations chez les psychologues uniquement dans le Morbihan. Une expérimentation très attendue par les professionnels et surtout par les usagers.

Par Marc-André Mouchère

C'est une spécificité française, nous prenons trop de médicaments et pas seulement des antibiotiques : dans le domaine des antidépresseurs nous sommes aussi de gros consommateurs.


Une alternative : la consultation d'un psychologue

D'après la fédération française des psychologues et et de la psychologie "des études récentes ont montré l’efficacité de la prise en charge psychologique sur les troubles anxieux, dépressifs et leur moindre coût pour le système de soins. Les recommandations de la Haute Autorité de Santé parues en octobre 2017 préconisent la psychothérapie, de même que de nombreuses recommandations internationales. Force est de constater que nous restons un pays où le taux de consommation de psychotropes se révèle parmi les plus élevés d’Europe avec une réponse du système de soins inadaptée qui reste ancrée dans le médical."


Une expérimentation dans le Morbihan

Deux expérimentations, encadrées par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, sont en cours pour le remboursement d’actes de psychologues :

  • L'une s'attaque à la souffrance des jeunes (11-21 ans) et se déroule dans des zones définies hors de Bretagne.
     
  • L'autre expérimente la prise en charge des troubles en santé mentale d’intensité légère à modérée des adultes (18 - 60 ans) et se déroule dans les Bouches-du-Rhône, en Haute-Garonne et dans le Morbihan.


Des soins coordonnés par le médecin traitant

En décembre dernier un cahier des charges est paru permettant le démarrage de l'expérimentation ces derniers jours. Il a été défini par des comités de pilotage où les médecins étaient plus nombreux que les psychologues. Le principe est le même que pour accéder à un spécialiste : il faut d'abord voir son médecin généraliste référent (médecin traitant que vous avez déclaré sur ameli.fr )
 

Premières réactions positives

Les psychologues du département 56 ont été invités à une conférence de présentation. Ceux qui ont accepté la convention de la CPAM ont commencé l'expérimentation. C'est le cas de Fanny Villain qui a déjà reçu cinq patients sur prescription d'un médecin. Psychologues clinicienne diplômée, elle exerce dans un cabinet avec 3 confrères. Pour elle le remboursement du patient permet enfin d'ouvrir l'accès au psychologue à des patientèles modestes :

C'est une belle avancée pour ouvrir notre profession à une patientèle qui sans remboursement ne consulte pas. C'est pour eux que nous sommes satisfaits, et pour lutter contre la consommation excessive d'antidépresseurs.


Tous les psychologues ne sont pas satisfaits par les tarifs imposés ni par le pouvoir des médecins sur cette expérimentation prévue sur quatre ans. Mais elle a l'avantage de légitimer des remboursements très attendues par les usagers à l'instar d'autres pays européens.

 

Parcours de soins et tarifs

Le cahier des charges impose un premier passage par le médecin généraliste dans le déroulé de la prise en charge. Puis, après une consultation d’évaluation par le psychologue, il faut un 2ème passage chez le médecin généraliste pour la prescription. Cette prescription ne peut dépasser dix séances. Après ces dix séances, sans amélioration suffisante, un nouveau rendez-vous chez le médecin et éventuellement un psychiatre peut déboucher sur une prescription maximale de dix séances de psychothérapie structurée.

Les tarifs et durées des séances prises en charge par l'Assurance Maladie sont les suivant :

Entretien d'évaluation :
1 séance de 45 minutes à 32 €

Accompagnement psychologie de soutien :
1 à 10 séances de 30 minutes  22 € la séance

Psychothérapie structurée :
1 à 10 séances de 45 minutes à 32 € la séance

Sur le même sujet

Départ de la manifestation des fonctionnaires à Rennes

Les + Lus