Par mégaphone tous les soirs : "Le Bono vous dit merci" salue les travailleurs du petit port du Morbihan

Un collectif du petit port du Bono (56) remercie tous les soirs à 20 h ceux de leur commune qui continuent de travailler durant l'épidemie de Covid-19. A la manoeuvre, Stéphane et son mégaphone, assisté d'un groupe qui a créé un blog et une page Facebook, pour saluer le courage de leur concitoyens.
Stéphane a ressorti le Mégaphone de la fanfare de sa femme, pour porter de la voix chaque soir à 20 h
Stéphane a ressorti le Mégaphone de la fanfare de sa femme, pour porter de la voix chaque soir à 20 h © Bruno Guillemin

Il fallait faire quelque chose localement, pour saluer tous ces héros ordinaires qui continuent de travailler et assurent le quotidien vital de la commune. Le Bono compte 2700 habitants. Alors, chaque soir, depuis sa terrasse, Stéphane, 50 ans, scande un message et le noms de quelques concitoyens auxquels le collectif " le Bono vous dit merci" envoie ce cri chaleureux d'encouragement. 

L'idée s'est répandue comme une trainée de poudre. Confinés, des parents d'élèves et des membres d'associations ont adhéré au projet. 


"On s'y est tous mis  : on a créé un blog et une page Facebook pour dire "Merci"!"


Chacun son travail dans le collectif. Pour filmer Stéphane Beyssac au mégaphone depuis son balcon, Guena, la voisine d'en face, s'y colle. La vidéo est ensuite intégrée sur le blog lebonovousremercie.com. Gaëlle, la femme de Stéphane , assure la coordination. Nelly, Alexandra et Manue cogitent pour trouver les noms des gens de la commune qu'ils veulent remercier et qui seront nommés par Stéphane.
 

Chaque soir, Stéphane rédige son discours et depuis le début du confinement, la liste des personnes saluées s'allonge sur la page Facebook du groupe.

"Il y a beaucoup de gens qui continuent à travailler chez nous et nous voulions leur témoigner un message d'affection et de soutien. Alors comme partout ailleurs, on va à nos fenêtre et le mégaphone résonne dans les rues du Bono, aussi loin que possible" explique le crieur improvisé.

C'est grâce aux artisans, aux commerçants, aux professionnels de santé , aux salariés qui assurent la collecte des déchets que la vie continue au Bono. 
La photo de une de la page Facebook créée par "Le Bono vous remercie".
La photo de une de la page Facebook créée par "Le Bono vous remercie". © lebonovousremercie

"Au début, ils nous disaient qu'il ne faisaient que leur métier et qu'ils n'avaient pas à être remerciés. Mais avec la boule au ventre en restant exposés au virus, ils nous on avoué que nos messages leur faisaient un bien fou" rajoute Gaëlle.
L'affiche conçue par Eugène, le fils de la famille.
L'affiche conçue par Eugène, le fils de la famille.

Même le fils de la famille a apporté sa contribution. A 14 ans, Eugène a réalisé une très belle affiche grâce à logiciel de graphisme. Une façon intelligente de s'occuper à la maison.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 société solidarité