"Pisseurs involontaires de Glyphosate" à Pontivy : résultats très au-dessus de la norme autorisée

L'association des "pisseurs involontaires de glyphosate", dont le but est de dénoncer la présence de pesticide dans nos organismes, révèle des quantités troublantes dans les prélèvements réalisés au début du mois de février, chez trente personnes réunies à Pontivy. Elles vont porter plainte.
 

les résultats de la recherche de glyphosate dans les urines
les résultats de la recherche de glyphosate dans les urines © Lionel Bonis - France 3 Bretagne

Une trentaine de volontaires s'était retrouvée au début du mois de février à Pontivy dans le Morbihan pour des analyses d'urine, à l'appel de l'association des "Pisseurs involontaires de Glyphosate" et en présence d'un huissier. Les analyses viennent d'être révélées : toutes contiennent des pesticides, dans des quantités "troublantes". Pour Michel, co-responsable "Pisseurs Involontaires de Glyphosate" de Bretagne et qui vit à Crédin dans le Morbihan, les résultats des prélèvements affichent 0,35 nanogramme de glyphosate par millilitre d'urines, c'est trois fois et demi au dessus de ce qui est toléré dans l'eau et pour certains autres participants, les résultats contiennent jusqu'à 14 fois la norme autorisée. Une norme fixée à moins de 0,1 ng/ml, pour les pesticides contenus dans l’eau de boisson.
 

Du glyphosate alors qu'il fait attention à son environnement


Michel est un Pisseur Involontaire de Glyphosate. Pesticide, insecticide, tous ces noms en "cide" lui font peur, le suffixe signifie « qui tue ». Alors, il a envoyé ses urines à un laboratoire d'analyse. Tous les échantillons envoyés à l'analyse contenaient du glyphosate. Des résultats qui interrogent Michel, car depuis des années, il fait attention à son alimentation. Il mange et boit bio, mais " je respire, je peux pas m'en empêcher " commente-t-il.
 

Une plainte sera déposée


On parle de produits phyto sanitaires explique Michel, "c'est juste un joli nom, pour des trucs qui nous empoisonnent et nous rendent malade", et il sait de quoi il parle, lui qui a des copains atteints de cancers, de lymphomes, "et ça c'est dégueulasse ! Ça me touche" confit-il. Fort de ces terribles analyses d'urines, Michel et les autres pisseurs involontaires vont porter plainte, pour atteinte à l'environnement et mise en danger de la vie d'autrui.
 

Reportage à Crédin (56) de Séverine Breton, Lionel Bonis et Gwénaël Hamon 

Glyphosate dans le Morbihan : les normes largement dépassées dans des analyses d'urine


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter