Voile. 15 ans après sa médaille d’or, la véliplanchiste Faustine Merret a toujours le goût de la compétition

Médaillée d’or en planche à voile lors des JO de 2008, Faustine Merret, 45 ans, s’est encore illustrée ce week-end au cours de l’European Championship Windsurfer, où elle est arrivée en tête au classement général. De quoi rappeler que la professeur de sport à l’UBO n’a pas perdu son goût de la gagne. Ni sa forme physique.

Faustine Merret a arrêté la compétition il y a 15 ans, mais la médaillée olympique de planche à voile a toujours son mental de gagneuse.

Impossible donc pour elle de manquer l’European Championship Windsurfer organisé à Carnac du 7 au 10 juin dernier.

"C’était l’occasion de renouer avec la compétition, de retrouver des personnes avec qui on partage la passion de la planche à voile", explique la Brestoise.

Des anciens champions toujours dans la course

De fait, de nombreux anciens champions étaient de la partie, comme Franck David, champion olympique aux jeux de Barcelone en 1992, ou encore Frederic Duthil, présélectionné aux JO d’Atlanta en 1994 devenu skipper de course au large.

Le Windsurfer est, en planche à voile, la catégorie phare des années 80, mais qui est essentiellement aujourd’hui une discipline de passionnés. Et ils sont encore nombreux. Rien que ce week-end 145 concurrents toutes catégories, originaires de 10 pays européens sont venus s’affronter dans la baie de Quiberon.

 

Faustine Merret sur la première marche du podium

Faustine Merret, elle, s’était donné comme objectif d’arriver dans les premières places, devant les hommes. Pari gagné, puisque la championne de planche à voile a terminé première femme en slalom, première toutes catégories sur l’épreuve du raid.

Au terme de 5 jours de courses, elle se classe première au classement général devant tous les hommes."J’ai eu de la chance car les conditions m’étaient favorables, il n’y avait pas beaucoup de vent" réagit, modestement, la véliplanchiste.

Faustine Merret ne cache pas pour autant sa satisfaction de coiffer sur le poteau des champions masculins. Mais au final, sa plus grande joie, reste d’avoir reçu le prix spécial délivré par le Président de la République aux vainqueurs de compétitions internationales. En l’occurrence un vase de manufacture française remis par le préfet du Morbihan, ce dimanche.

 

Une carrière de sportive de haut niveau, au service des nouvelles générations

Toute sa vie, ou presque, Faustine Merret a mené de front ses études et sa carrière sportive. Ainsi, 3 ans après sa médaille d’or aux JO d’Athènes, elle devient professeur de sport.

"Il n’est pas possible de gagner sa vie en tant que sportif en planche à voile, j’ai donc décidé d’arrêter la compétition et de me consacrer à une nouvelle vie professionnelle", explique la sportive qui s’est rabattue sur le triathlon, où elle a atteint le niveau régional.

Entre 2012 et 2017, elle va occuper le poste de directrice du Pôle Voile Bretagne, mais elle revient vite à son premier choix, l’enseignement. Depuis 6 ans, elle se consacre donc pleinement à son métier au sein de la filière STAPS de Brest, où elle est responsable du développement de la voile.

Une mission qu’elle assure avec joie : « Je baigne toujours dans le monde de la voile puisque j’enseigne aux futurs entraîneurs, ou futurs enseignants. Je reste connectée ! » s’enthousiasme la vice-présidente du pôle Voile de Bretagne.

Rester dans le vent, quoi de plus naturel pour cette grande véliplanchiste.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité