Na petra ‘ta : an donezon gwad, skouer Roazhon / Le don du sang, exemple à Rennes.

Erell ha Tudu a ginnig deomp ober un tamm tro e-barzh korf mab-den. Klask a reont gouzout da betra servij reiñ gwad. Erell et Tudu nous proposent de s’intéresser au corps humain. Ils cherchent à savoir à quoi sert le don du sang.

Reiñ gwad a zo ur prof ha ne goust ket gwall ger, servij a ra d’an dud hag e c’hell saveteiñ, buhez an dud zoken. Implijet e vez evit reiñ da dud o deus kollet kalz a wad goude ur gwallzarvoud pe un oberatadenn da skouer.
Met n’eo ket evit se a vez implijet an aliesañ. Servijout a ra muioc’h, war-dro 46%, d’an dud a zo klañv gant o gwad.

Istor an treuzskuilhañ gwad

War-dro ar XVIIvet kantved eo krog ar vezeien da implijout an teknik-se met eo da vat e penn-kentañ an XXvet kantved eo bet cheñchet an traoù. A-raok e veze roet gwad loened ha mervel a rae an dud rak mab-den a rank resevout gwad mab-den ha ket n’eus forzh peseurt gwad kennebeut all, depand a ra eus ar rumm-gwad, hag-eñ e klot pe get.

Piv a c’hell reiñ gwad ?

Kement den gour a-us da hanter-kant kilo a c’hell reiñ gwad hep kudenn ebet.
War-dro pemp litrad a wad a zo e korf mab-den ha n’eo ket ul lommig a raio diouer d’an hini a ro gwad.

En holl gêrioù bras e vez staliet tiez da reiñ gwad. En tiez-se e vez dastumet, tretet ha dasparzhet ar gwad.
Evit ar re a vev e-barzh kumunioù bihan, na rit ket bil, prantadoù dastum ar gwad a vez aozet ur wech an amzer.

 

Na petra 'ta : an donezon gwad

 

Hag e galleg...

Donner son sang est un cadeau qui ne coûte pas grand-chose, qui sert aux gens et qui peut même sauver des vies. Il est ensuite utilisé pour transfuser des personnes qui ont perdu une grande quantité de sang, après un accident ou une opération par exemple.
Mais ce n’est pas cet usage qui est le plus fréquent. Il sert davantage, 46% environ, aux personnes qui ont une maladie sanguine.

Petite histoire de la transfusion sanguine

Les médecins ont commencé à pratiquer cette technique au XVIIe siècle, mais elle prend un véritable tournant au début du XXe siècle. Avant cela, on utilisait du sang animal. Les transfusés mouraient car l’humain ne peut recevoir que du sang humain, et encore pas n’importe lequel, cela dépend des différents groupes sanguins, compatibles ou non.

Qui peut donner son sang ?

Généralement, tout adulte de plus de cinquante kilos peut faire un don sans danger.
Le corps humain contient environ cinq litres de sang et ce n’est pas le peu prélevé qui peut occasionner un manque chez le donneur.

Toutes les grandes villes possèdent une maison du don dans lesquelles le sang est collecté, traité et réparti.
Si vous vivez dans une petite commune, ne vous inquiétez pas ! Des collectes sont régulièrement organisées sur place.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture bretonne culture culture régionale santé société histoire