Ploemeur : de l'idée au marché, CoWork'HIT facilite les innovations bénéfiques aux porteurs de handicaps

Publié le Mis à jour le

Installé dans le centre de rééducation de Kerpape à Ploemeur, CoWork'HIT accompagne les innovations qui améliorent la vie des personnes en situation de handicap. Une structure unique en France.

Au premier abord, le nom n’annonce pas la couleur. CoWork’HIT ?

Une structure de sept personnes dédiée au développement d’une filière économique autour du handicap et de la perte d'autonomie. 

C’est à Kerpape, dans les anciens locaux du service pédiatrique du centre de rééducation que CoWork'HIT a élu domicile. Sa mission : accompagner les innovations technologiques liées au handicap. De l'idée à la mise sur le marché. Autrement dit de A à Z. 

Un centre d’innovation au service du handicap

CoWork'Hit accompagne à la fois les personnes en situation de handicap mais aussi les entreprises, les associations et tous les porteurs d'idées nouvelles. L'objectif c'est de fédérer toutes les ressources qui vont participer à la concrétisation de solutions innovantes. De l'étude de marché, à la conception du prototype en passant par la réglementation. Rien n'est laissé au hasard jusqu'à la commercialisation.

C’est un centre d’expertise qui rassemble des compétences, qui propose des outils de pointe. Un accélérateur pour les innovations au service du handicap, donc des patients. Nous intervenons en tant qu’interlocuteur unique auprès des entreprises, établissements médico-sociaux, collectivités, associations. C’est de l’accompagnement sur mesure.

Anne-Claude Lefebvre

Directrice du CoWork'HIT

Depuis 2018 par exemple, l'exosquelette de la Start up Wandercraft est testé ici par des patients qui réapprennent à marcher. Une expérimentation avec différents types de pathologies.

"L'exosquelette reproduit le mouvement de la marche humaine, il permet de rééduquer une faculté perdue. On propose un outil très technologique. Les patients et les thérapeutes apportent eux leur expérience, leur expertise. On a un retour direct" explique Audrey Baudet, directrice du département service client Wandercraft.

Une vingtaine de clients ont déjà fait appel à la nouvelle structure, adossée à une Société coopérative d’intérêt collectif.

De nouvelles technologies pour mieux vivre au quotidien

Parmi les premières réalisations, on compte la conception d’un kit de positionnement pour favoriser la pratique de l’aviron par des personnes paraplégiques. Ou encore, la fabrication d’un adaptateur ultrasensible permettant l’accès aux jeux vidéo aux personnes atteintes de myopathies. 

Cette pépinière dédiée au handicap unique en France est financée à hauteur de deux millions d'euros par des fonds privés et publics.