• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : intoxication alimentaire de 27 lycéens à Bréquigny ?

© @chisloup
© @chisloup

27 élèves de l'internat du lycée Bréquigny de Rennes ont souffert de troubles digestifs jeudi matin. Deux ont été hospitalisés. Leur dîner de mercredi pourrait être en cause. Une enquête sanitaire est en cours.

Par V.Chopin


Jeudi matin, dans le lycée Bréquigny situé au sud de Rennes, pas moins de 27 élèves se sont plaints de troubles digestifs. Des symptômes de diarrhées et douleurs à l'estomac particulièrement virulents chez deux d'entre eux, transférés aux urgences pédiatriques de l'hôpital Sud. "Rien d'alarmant, rassure Aurélien Robert de l'ARS, l'Agence Régionale de la Santé. Ces deux élèves étaient sortis de l'hôpital à 16h." Le proviseur de l'établissement se veut aussi tr-ès rassurant : "J'ai eu les élèves qui ont été hospitalisés ce vendredi matin au téléphone. Il vont bien mieux !" Les 25 autres sont soit rentrés chez eux, soit restés isolés au sein du lycée. 

Virus ou intoxication alimentaire ?


Au-delà des troubles digestifs similaires, tous partagent un autre point commun : ils sont internes au lycée Bréquigny. Leur repas de mercredi soir serait-il en cause ? Une enquête sanitaire est en cours. "Le lycée nous a contacté, poursuit le représentant de l'ARS qui confirme l'existence d'une affection, tout en restant prudent : "Nous ne connaissons pas pour l'heure l'origine de ce phénomène. La DDPP (Direction départementale de protection des population) analyse les plats qui leur ont été servis, pendant qu'un médecin inspecteur enquête." Les 300 internes de l'établissement ont comme tous les jours le choix entre deux plats principaux. "Tous ceux qui ont été malades avaient visiblement choisi celui avec la viande", précise le procureur Philippe Debray.

Un questionnaire a été distribué à tous les enfants malades. Leurs réponses, ainsi que les conclusions de la DDPP, qui seront connues d'ici une semaine, devraient permettre de confirmer ou non, la thèse d'une intoxication alimentaire. "C'est l'hypothèse la plus probable, mais la piste du virus n'est pour le moment, pas mise de côté", complète Aurélien Robert.

En attendant, pas mesures de sécurité, de nouvelles consignes d'hygiène ont été diffusées dans le lycée : se laver les mains, nettoyer les poignées de porte, désinfecter les sanitaires... comme dans le cas d'une épidémie de gastro-entérite.




Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus