Rennes : opération contre le projet du centre commercial Open Sky de Pacé

Les opposants au projet de centre commercial Open Sky ont déversé des feuilles au siège du groupe immobilier Blot / © France 3 Bretagne - I. Rettig
Les opposants au projet de centre commercial Open Sky ont déversé des feuilles au siège du groupe immobilier Blot / © France 3 Bretagne - I. Rettig

A Rennes ce samedi matin, une trentaine de militants du mouvement Extinction-Rebellion ont manifesté pacifiquement au siège du groupe immobilier Blot. Ils réitèrent leur opposition à la construction du centre commercial Open Sky à Pacé près de Rennes, projet qui doit être réalisé par le groupe Blot.

Par T.P.


Ils sont une petite trentaine à s'être invités au siège du groupe immobilier Blot à Rennes. Ces sympathisants du mouvement Extinction-Rébellion ont déversé des feuilles dans les locaux. Cette action "coup de poing" a pour objectif de dénoncer le projet du centre commercial Open Sky de Pacé près de Rennes.
Les opposants au centre commercial Open Sky de Pacé dans le siège de Blot Immobilier / © France 3 Bretagne - I. Rettig
Les opposants au centre commercial Open Sky de Pacé dans le siège de Blot Immobilier / © France 3 Bretagne - I. Rettig

Ces opposants dénoncent un projet écologiquement aberrant. Selon Alex André, un des militants du mouvement, au-delà de "l'abandon du projet par Blot Immobilier chargé de commercialiser les espaces", ils demandent également "la création d'une assemblée citoyenne pour déterminer de l'avenir de ces 10 hectares de terres à Pacé".
 

Un projet de centre commercial très controversé

Le centre commercial, baptisé Open Sky Rennes Pacé, doit s'étendre sur 9 hectares de terrains, et compter 40 000 m2 de surface bâtie et 1 400 places de parking, le long de la RN12 reliant Rennes à Saint-Brieuc.

Ce projet est soumis à la contestation depuis sa présentation : "inutile, néfaste pour l'environnement et le commerce de proximité", avaient dénoncé les élus écologistes de Rennes métropole. Un centre commercial immense de trop pour certains opposants.
La métropole rennaise a confirmé en début d'année qu'elle renonçait au projet. Une déconvenue pour le maire de Pacé et les deux promoteurs du projet, qui ont obtenu le permis de construire.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus