Stéphane Mulliez, directeur de l'ARS Bretagne : "38% des malades du Covid-19 ont entre 40 et 64 ans, 40% plus de 65 ans"

Stéphane Mulliez, le directeur de l'ARS Bretagne fait le point sur l'avancée du Coronavirus dans la région. Où sont les masques? Pas dans tous les Ehpad... Combien y a t-il de lits en réanimation?Qui sont les malades du Covid-19 etc...
Stéphane Mulliez, directeur de l'Agence régionale de santé de Bretagne
Stéphane Mulliez, directeur de l'Agence régionale de santé de Bretagne © Maxppp/P.Renault

Alors que l'épidémie de coronavirus continue sa progression dans la région, à l'heure où la France se prépare à prolonger de "quelques semaines" ces mesures exceptionnelles de confinement prises pour lutter contre le coronavirus, et au lendemain de nouvelles mesures annoncées par le premier ministre, Stéphane Mulliez, le directeur de l'Agence régionale de santé de Bretagne fait le point sur la situation en Bretagne et répond à nos questions.


Est-ce que tous les personnels soignants disposent de masques en Bretagne ?

- Il y a encore quelques tensions. L’ARS a mis en place une cellule pour la distribution des masques. Mais il y a des endroits où il y a encore des tensions. Le point le plus difficile aujourd’hui, c’est dans les Ehpad. On délivre des masques dans ces établissements uniquement quand il y a un cas de Covid-19 confirmé. C’est une doctrine de l’Etat aujourd’hui qu’il va falloir réinterroger. A chaque fois qu’un Ehpad ou un établissement qui accueille un jeune public fragile, nous signale un cas, nous allouons des masques.

Aujourd’hui, 3 Ehpad comptent des malades parmi leurs résidents dans la région, ils sont dans le Morbihan et en Ille et Vilaine.


Comment sont distribués les masques ?

- Les masques disponibles sont prioritairement alloués aux professionnels de santé amenés à prendre en charge des patients COVID-19. A ce jour, 1,1 millions de masques ont été alloués aux professionnels de santé de ville (médecins, infirmiers etc) via les pharmacies et 850 000 masques chirurgicaux et de 60 000 masques FFP2 ont été livrés aux personnels des hôpitaux, des structures médico-sociales accueillant des personnes fragiles, ainsi qu’aux services d’aide à domicile.
Depuis plusieurs jours, dans le cadre de donations, l’ARS Bretagne a aussi reçu près d’un million de masques par des collectivités territoriales, entreprises ou des particuliers


Il y a 490 malades diagnostiqués ce 23 mars en Bretagne, qui sont-ils ? Combien y a-t-il de personnels de santé ?

- On n’a pas la proportion de personnels soignants malades dans la région. Dans le cadre de notre stratégie de diagnostic, ils sont prioritaires au moindre symptôme. Sur les 490 malades avérés en Bretagne, 3% ont entre 0 et 17 ans, 19% ont entre 19 et 39 ans, 38% ont entre 40 et 64 ans, 20% ont entre 65 et 75 ans et 20% ont plus de 75 ans. [Selon la préfète de région interrogée sur France Bleu Armorique, les patients décédés ont en moyenne 60 ans]


Les hôpitaux et cliniques de la région comptent combien de lits en réanimation ?

- En temps normal, il y a 164 lits en réanimation, auxquels il faut ajouter 200 supplémentaires pour préparer à l’arrivée de nouveaux malades. Ces lits sont dans les établissements hospitaliers publics, privés ou militaires de la région. Ce 23 mars, 31 personnes sont hospitalisées en réanimation à cause du Coronavirus.

Combien de personnels soignants sont mobilisés en Bretagne pour lutter contre le coronavirus ?

- Tous sont mobilisés. Nous recevons aussi beaucoup de candidatures de personnels soignants nouvellement retraités. Actuellement, nous sommes en train de les recenser et de voir les besoins que nous avons dans les différents établissements de la région. Il faut aussi ajouter une dizaine de personnels de la réserve sanitaire qui a été mobilisée il y a 10 jours et qui est toujours présente à Vannes.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société