Tempête Alex : "Une telle violence, c'est une fois, tous les 10 ou 20 ans et si tôt, c'est totalement inhabituel"

Météo France vient de placer en vigilance rouge ce jeudi 1 octobre le Morbihan, en prévision de l'arrivée de la tempête Alex dans la nuit. Une tempête qui devrait battre des records de vitesse de vent, surtout dans le pays de Vannes et les îles du Morbihan. 

La tempête Alex est attendue pour ce 1er octobre au soir sur les côtes du Morbihan
La tempête Alex est attendue pour ce 1er octobre au soir sur les côtes du Morbihan © Thierry Creux - MaxPPP
"Il faut remonter à Zeus en mars 2017 ou à Lothar en décembre 1999, pour retrouver une tempête d'une violence équivalente." Steven Tual de Météo Bretagne est catégorique. La tempête Alex annoncée dans la nuit de ce jeudi 1 octobre au vendredi 2 octobre risque d'atteindre des records.

Et parmi les secteurs qui devraient être les plus impactés : la Loire-Atlantique, et le Morbihan, notamment le pays de Vannes, Quiberon et les îles du Ponant, Groix, Houat, Hoedic. "Dans ces zones-là, on pourrait atteintre des rafales de 150 à 160 km/h. Ce qu'on ne retrouve qu'une fois tous les 10 ou 20 ans." Pour donner un repère, le record de vent à Belle-île de 165km/h avait été atteint lors de la tristement célèbre tempête de 1987. Cette nuit, ce record pourrait être égalé.

Météo-France a ainsi placé 5 départements en vigilance orange : la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine pour vents violents. Les Côtes d'Armor et le Morbihan pour vents violents, pluie et inondation, le Finistère pour pluie et inondation.


Le golfe du Morbihan le plus impacté


"C'est une masse d'air très froid qui descend directement du pôle et qui va venir booster la dépression. Il se trouve que le courant jet est en phase. Il y a donc tous les ingrédients pour créer une explosion de cette dépression et ce sera dans le Golfe du Morbihan." décrypte Steven Tual.

"Cette dépression va ensuite remonter du golfe vers les Landes de Lanvaux, puis le golfe de Saint-Malo, en perdant un peu en intensité. Mais la particularité, c'est que la zone de vents violents au sud et à l'est de la dépression va être assez étroite, une bande de 50 à 100 km de large. Tout le monde ne sera pas impacté de la même manière" ajoute le météorologue. Des vents de 120 à 130km/h pourraient être relevés localement à l'intérieur des terres, avec des risques de chute d'arbres très importants, notamment sur les points hauts du Morbihan. Dans le même temps, un habitant de Concarneau pourrait avoir l'impression d'un banal coup de vent d'automne.
   

 



Une trajectoire atypique


Cette tempête ne va pas être limitée à la nuit de jeudi à vendredi. "Elle va avoir une trajectoire totalement atypique. Après être remontée du golfe du Morbihan, elle va stagner sur la Normandie et redescendre ensuite vers la Bretagne, pour toucher vendredi la baie de Saint-Brieuc et le Pays Brestois." Là encore, des rafales de vent importantes de 100 à 130 km/h sont attendues sur le littoral, et 90 à 100km/h sur l'intérieur des terres. "Ces deux épisodes sont liés à la même dépression" précise Steven Tual de Météo Bretagne. 

L'autre phénomène, une pluviométrie record


Autre caractéristique de cette tempête Alex, ce sont les fortes pluies attendues. Entre vendredi et dimanche, les Côtes d'Armor et le Finistère devraient être particulièrement arrosés. "Il devrait tomber 100 à 150mm de pluie en 72h, c'est l'équivalent de un à deux mois de précipitation. Nous ne sommes pas habitués en Bretagne à de telles quantités cumulées sur une si courte période."
 


Une tempête étonnante par sa précocité


Si Alex promet de battre certains record en terme de vent et de pluviométrie, elle restera aussi dans les mémoires pour sa précocité. "La période des tempêtes ne débute pas avant la seconde quinzaine d'octobre habituellement, c'est donc totalement inhabituel un 1er octobre." Une précocité qui risque d'alourdir les dégâts. "A cette période de fin d'été, les arbres portent encore leurs feuilles, ils sont donc plus lourd, c'est un facteur aggravant."

 

Appel à la prudence


En prévision de ce phénomène météorologique tempétueux, les préfectures des départements bretons ont lancé un appel à la vigilance et au respect des
règles de prudence suivantes :
• Je limite mes déplacements, je ne me promène pas en forêt ou sur le littoral ;
• Je ne pratique pas d’activités nautiques de loisirs, je ne sors pas en mer et je m’assure de l’amarrage de mon bateau ;
• Je m'éloigne des cours d'eau et des points bas ;
• Je ne m'engage pas sur une route immergée, même partiellement ;
• Je me tiens informé et je surveille la montée des eaux ;
• Je protège mon domicile et les biens exposés au vent ;
• Je prends garde aux chutes d'arbres et d'objets ;
• Je n'interviens pas sur les toits ;
• Je ne touche pas aux fils électriques tombés au sol ;
• J'installe les groupes électrogènes à l'extérieur du domicile.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo vent violent intempéries inondations