Transferts sanitaires en Bretagne: 84 patients accueillis, 6 décédés et plus de la moitié de retour dans leurs régions

Le 1er avril 2020, un premier TGV sanitaire en provenance de Paris dépose 12 patients à Rennes où ils sont accueillis en réanimation. / © Maxppp / J. Le Gall
Le 1er avril 2020, un premier TGV sanitaire en provenance de Paris dépose 12 patients à Rennes où ils sont accueillis en réanimation. / © Maxppp / J. Le Gall

Au plus fort de l'épidémie de covid-19 en Ile-de-France et dans l'Est, 84 malades ont été transférés dans des services de réanimation de Bretagne. Deux mois après, l'Agence régionale de santé dresse un premier bilan.

Par Hélène Pédech

En Bretagne, trois évacuations sanitaires ont permis d’accueillir 84 patients en service de réanimation dans neuf établissements de santé.

Près de deux mois après le premier transfert, "57 d’entre eux, dont l’état de santé s’est amélioré, ont d’ores et déjà pu regagner leurs régions d’origine : 40 patients ont regagné leur domicile et 17 patients restent hospitalisésen Ile-de-France ou dans l'Est de la France, indique l'Agence régionale de santé de Bretagne.


La moitié des malades encore en réanimation


Parmi les patients qui sont toujours hospitalisés en Bretagne :
9 sont pris en charge en réanimation. Ils représentent près de la moitié des 20 malades encore hospitalisés en service de réanimation dans l'un des hôpitaux de la région.
12 se trouvent dans un service dit "conventionnel" ou bien en soins de suite et de réadaptation ;
six décès sont à déplorer.

 
 

Trois opérations d’évacuation sanitaires vers la Bretagne


Le 24 mars, six patients de la région Grand-Est ont été transférés par avion militaire vers le CHU de Brest et le Centre Hospitalier de Quimper.

 


Le 1er avril, une deuxième opération, par la mobilisation de deux trains sanitaires, a permis d’accueillir 36 patients franciliens au Centre Hospitalier de Saint-Brieuc, à l’Hôpital d’Instruction des Armées à Brest ainsi qu’aux CHU de Rennes et Brest.

Le 5 avril, deux trains sanitaires ont assuré à nouveau le transfert de 42 patients, en provenance de la région Ile-de-France, vers les centres hospitaliers de Vannes, Lorient, Quimper, St-Malo, Morlaix, l’hôpital d’Instruction des Armées à Brest, et les CHU de Brest et Rennes.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus