Vous êtes 200 000 à nous suivre sur Facebook : merci !

200 000 fans suivent et partagent régulièrement les actualités de notre page Facebook. Un seuil que l'on vient de franchir et qui nous ravit. Nous n'arrêterons pas pour autant nos efforts pour vous informer, vous détendre également, et partager notre passion pour la Bretagne.

Par Stéphane Grammont

Depuis quelques années, Facebook est devenu un des piliers de France 3 Bretagne. Une véritable antenne, qui n'est contrainte ni par les horaires, ni par les "cases" que la télévision a coutume de mettre en place.

Sur cette antenne, où le partage et le commentaire sont rois, vous êtes autant que nous des animateurs. Si nous y postons nos plus belles vidéos, le meilleur de nos programmes, et les informations de la journée, c'est vous qui les partagez, les commentez et leur donnez l'audience qu'ils méritent.

200 000 fans, c'est à dire ceux qui ont "liké" notre page, c'est une honorable communauté. Franchir cette barre, c'est l'occasion de vous remercier pour votre curiosité et votre dynamisme.

C'est aussi l'occasion de vous dire que cela n'est pas fini. Nous essayons de partager plus. Plus de publications, plus de photos que tous les jours vous nous envoyez et qui illustrent nos météos, plus de reportages de tout le réseau des antennes régionales de France 3.

Nous aurons à coeur de vous proposer régulièrement des directs d'actualité, ou à l'occasion d'événements comme à Brest 2016 ou lors de l'inauguration du téléphérique de Brest.


Qui êtes- vous ?


D'abord, sur notre page Facebook, la Bretagne est une affaire de cœur plus que de géographie. Lorsque l'on regarde les statistiques de l'"engagement", c'est à dire les "likes", les commentaires, les partages, on s'aperçoit que c'est Paris qui est la première ville représentée. Pas étonnant lorsque l'on connaît la communauté des bretons de Paris, ou lorsque l'on sait que c'est une destination privilégiée des parisiens pour les courts séjours.
Si les hommes sont légèrement majoritaires dans la communauté (53%), ce sont les femmes qui sont les plus dynamiques dans l'engagement (60%). Les actifs, entre 25 et 54 ans, composent près du tiers de cette communauté (27%).

 

Sur le même sujet

Un procès pour essayer d'éclairer la mort de Clément Méric

Les + Lus