CARTE. Votre commune est-elle un "Village d'avenir", soutenu en 2024 par le gouvernement pour son développement ?

Le gouvernement a dévoilé les "Villages d'avenir" qui seront soutenus dans leur développement en Centre-Val de Loire.

Le gouvernement a dévoilé fin décembre les "Villages d'avenir", qui seront accompagnés à partir de janvier 2024 dans leur développement. Piloté par l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), ce label "Villages d'avenir" viendra compléter d'autres programmes déjà mis en place, comme "Action cœur de ville" ou "Territoires d'industrie", en se concentrant sur les communes de moins de 3500 habitans.

Un programme au plus près des réalités locales

Selon le dossier de presse du gouvernement, "Villages d'avenir" "vise à faciliter le quotidien des élus développeurs de leur commune en accompagnant leurs projets et en les orientant vers les dispositifs et aides existantes de l’État comme des autres partenaires financeurs". Concrètement,il s'agira d'aider les communes à trouver les financements et concevoir des projets "répondant aux besoins quotidiens des habitants", au plus proche des réalités locales.

Par exemple, réhabiliter un bâtiment ancien ou historique en tiers-lieu, créer un terrain de sports pour les jeunes de la commune ou valoriser le potentiel touristique de ses étangs et de ses espaces naturels pour les protéger tout en développant son activité économique.

Près de 2500 communes labellisées

Au total, 2457 communes ont été labellisées, dont 189 dans le Centre-Val de Loire, et la ministre chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, Dominique Faure, a laissé entendre une "seconde vague" en fonction de l'avancement des chantiers. À travers ce programme, 2,2 millions de personnes devraient être touchées par ces projets de développement.

Les communes elles-mêmes ont sollicité un label "Villages d'avenir" sur une multitude de thèmes, de la transition numérique à la sécurité routières en passant par les loisirs, les mobilités douces ou l'alimentation. Cependant, les thèmes les plus récurrents sont la réhabilitation du bâti et l'aménagement d'espaces, les services et commerces de proximités ainsi que la transition écologique. Le programme devant durer "12 à 18 mois", le rendez-vous est pris pour en tirer le bilan, entre fin 2024 et la mi-2025.