Election présidentielle : à Bourges, bulletins de vote et professions de foi sont préparés dans l’usine Michelin

Publié le
Écrit par J. Postollec, P.-G. Ipo

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, les professions de foi et bulletins de vote sont mis sous pli avant d’être distribués par la Poste. Dans le Cher, l'usine Michelin met à disposition de la préfecture un entrepôt où 210 fonctionnaires s’affairent. Une façon d'éviter le fiasco des précédentes distributions avant le vote.

En 2017, pour les précédentes élections législatives, certains électeurs en France s’étaient retrouvés avec la profession de foi d’un candidat d’un autre département, ou avec des feuilles en double, sans parler de ceux qui n’avaient tout bonnement rien reçu dans leurs boîtes aux lettres.

A l’époque, la société Koba, chargée de mettre sous pli une partie de la propagande électorale, avait été épinglée

En 2021, pour le scrutin régional, même problème ou presque : une partie des professions de foi n’est jamais arrivée à destination. Cette fois, c’est la société Adrexo chargée de la distribution de la propagande électorale qui a été pointée du doigt, et le ministère de l’Intérieur vertement critiqué au Sénat.   

Les fonctionnaires appelés

Qu’en sera-t-il pour cette élection présidentielle dans quelques jours, et les législatives en juin ? Pour éviter à nouveau un tel fiasco, certaines préfectures ont pris les devants, comme celle du Cher.

"L’opération externalisée qui a été effectuée a montré des dysfonctionnements, explique Sébastien Jacques, chargé de communication à la ville de Bourges. Les dysfonctionnements ont été analysés et donc on est revenu à une méthode plus traditionnelle de la mise sous pli de façon à contrôler toute la chaîne, de la mise sous pli jusqu’à la distribution à l’électeur."

Par "traditionnelle", il entend "pas d'entreprise privée". La préfecture a en effet fait appel à des agents de la fonction publique, qu’elle rémunère. En tout, 210 fonctionnaires territoriaux et de l’Etat, ainsi que leurs proches, ont répondu présents ce week-end pour mettre dans plus de 200.000 enveloppes les professions de foi de chacun des 12 candidats à l’élection présidentielle et les bulletins de vote correspondants.

"Un vrai sens républicain"

Parmi ces volontaires, Marie Boyer, une professeure des écoles de 32 ans. Avec cinq autres femmes, elles se sont réparti le travail pour remplir chaque enveloppe. "C’est agréable déjà, on se connait toutes. Et ensuite ça nous permet d’échanger, de discuter, c’est un moment plutôt convivial", assure Marie.

Malgré le geste répétitif, elle tenait à faire partie de ces petites mains : "C’est un vrai sens républicain pour moi, et ça permet d’accomplir une mission de service public, pour préparer les élections et participer à la vie de mon pays."

Une fois que les enveloppes sont prêtes, elles sont stockées dans des colis, qui sont mis dans un chariot en attendant d’être acheminés vers la Poste par camion. Avant l’externalisation, toute cette phase logistique se faisait sur le site de la préfecture.

Michelin sollicité

Cette année, le préfet a sollicité l’entreprise Michelin pour pouvoir utiliser une partie de l’usine. D’après Nathalie Montagne, cheffe du personnel, la mise à disposition de cet entrepôt ne perturbe pas la production. Elle trouve par ailleurs "naturel" de participer à cette "action citoyenne". Et d’ajouter : "C’est important parce qu’on est acteurs dans la vie locale on est insérés complètement dans la vie locale."

Sur place, les conditions sont "parfaites pour la mise sous pli", d’après Sébastien Jacques : il y a en effet de "l’espace pour se déplacer", ainsi que pour "le stockage des colis", et enfin "l’accès pratique pour les poids-lourds et l’acheminement aussi par la Poste"

Cette dernière récupère et distribue dès à présent les premiers cartons. L'objectif fixé est que les 230.000 électeurs du département reçoivent leur pli avant d’aller voter dimanche prochain.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité