Salon Vinexpo : le vin français renoue avec la croissance après deux ans difficiles

Publié le
Écrit par Bertrand Mallen .

Entre les restrictions dues au covid et les taxes douanières de l'ère Trump, 2019 et 2020 ont été des années compliquées pour le vin français. Mais malgré les intempéries du printemps, 2021 a été l'année de tous les records, en particulier pour les exportations.

"Il a une saveur de retrouvailles", le Sancerre de cette année, pour Christian Tente, restaurateur dans le Calvados. Sur le stand de la Famille Bourgeois, grand nom viticole du Cher, clients, amis et producteurs sont unanimes : cette édition du salon Vinexpo Paris est une grande cuvée pour le vin français.

"Le monde du vin, c'est une grande famille, le vin c'est la fraternité, c'est le vivre ensemble, et c'est un moment de partage", déclame Arnaud Bourgeois, ravi d'être de retour après l'annulation de la précédente édition du salon à cause du covid. L'occasion de renouer avec le marché, et aussi de "montrer les petits trésors qu'on a dans nos caves" et qu'il attendait de pouvoir sortir. Car "les vignes, covid ou pas covid, elles poussent !"

Retour du beau temps après deux ans de turbulences

De fait, le monde du vin avait subi de plein fouet un double "coup de massue", avec les restrictions dues au covid-19, et plus encore avec les taxes mises en place par l'administration Trump, qui ont fortement restreint l'accès au marché américain, premier débouché à l'export. En janvier 2021, les producteurs estimaient que les pertes accumulées depuis octobre 2019 atteignaient les 300 millions d'euros. Au total, selon la Fédération des exportateurs de vins et de spiritueux (FEVS), les pertes dues à cette guerre commerciale ont dépassé les 560 millions d'euros.

Mais en 2021, la viticulture a redressé la tête. César Giron, président de la FEVS,  a annoncé au cours d'une conférence de presse lors du dernier jour de Vinexpo que le chiffre d'affaires des exportations de vins et spiritueux français a grimpé de plus de 28% en 2021, ce qui en fait le deuxième plus gros excédent commercial français.

En cause, la réouverture des bars, mais aussi la fin de ces fameuses taxes douanières après l'élection de Joe Biden. Le vin haut de gamme a particulièrement été plébiscité, et c'est précisément le secteur où la France excelle, a précisé le président de la FEVS. À elles seules, les exportations vers les États-Unis ont augmenté de 33,8%, à 4,1 milliards d'euros.

Une bulle d'air aussi pour les vins de Loire

Localement aussi, les viticulteurs ont enfin pu respirer en 2021. "On a fait une bonne année à l'export, et ça confirme une tendance générale de reprise", résume Lionel Gosseaume, viticulteur à Choussy dans le Loir-et-Cher et président de l'association interprofessionnelle du vin InterLoire. En intégrant les vins du Centre, les vins de Loire ont progressé de 26% à l'export en 2021, avec un chiffre d'affaires d'1,3 milliards d'euros.

Les chiffres, tout comme les signaux plus subjectifs donnés par les conversation qu'on a pu avoir sur le salon, sont plutôt bons. Tout ça nous met plutôt de bonne humeur !

Lionel Gosseaume, président d'InterLoire et viticulteur

Cette "parenthèse" difficile des deux dernières années était liée d'une part au covid et à la fermeture des bars, mais aussi à un fort ralentissement des exportations à cause des taxes mises en place sous l'administration Trump. "On reprend notre rythme !" De fait, cinq pays représentent à eux seuls les trois quart des exportations de vins de Loire : les États-Unis en premier lieu, puis le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Belgique et le Canada.

"Parfois, on oublie que notre activité n'est pas seulement due à la qualité de notre production, au climat, à notre capacité à vendre, mais aussi à des décisions politiques et géopolitiques", note encore Lionel Gosseaume. A titre d'exemple, une autre guerre commerciale pourrait profiter aux exportateurs français : selon la FEVS, les exportations vers la Chine ont bondi de 57% à cause de l'appel d'air créé par l'arrêt des importations de vins australiens vers l'Empire du Milieu.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité