Élections municipales : deux anciens adjoints de Wilfried Schwartz se présentent face à lui à La Riche en Indre-et-Loire

Deux semaines après le retour en politique de l'ancien maire de La Riche Wilfried Schwartz, deux anciens élus de sa majorité, actuellement dans l'opposition, se sont positionnés comme têtes de liste pour l'élection municipale anticipée, dont le premier tour se tiendra le 10 septembre.

Les anciens alliés peuvent aussi faire les meilleurs futurs adversaires. C'est le titre de premier opposant que revendiquent Sébastien Clément et Armelle Audin, candidats à l'élection municipale de La Riche en Indre-et-Loire. Après la démission collective de l'ensemble des élus de la majorité municipale, un nouveau scrutin anticipé a en effet dû être programmé, aux 10 et 17 septembre.

Sébastien Clément et Armelle Audin, tous deux conseillers municipaux d'opposition à La Riche, ont annoncé la création de leur liste par communiqué ce jeudi 3 août. Une candidature placée sous le sceau du "renouveau et d'une équipe municipale tournée vers l'action politique locale, l'aménagement soutenable, la bientraitance des agents municipaux", écrivent-ils. Une pique directe adressée à l'ancien maire Wilfried Schwartz (DVG), accusé par des agents municipaux de pratiquer un management excessif.

"Hold-up démocratique"

Le maire démissionnaire avait annoncé quitter la vie politique sur le plateau de France 3 le 11 janvier, mais pourrait faire son retour après "l'affaire de la gifle". L'ancien édile avait en effet été condamné à une peine d'inéligibilité de six mois pour avoir giflé son directeur de cabinet. Il avait fini par se déclarer à nouveau candidat le 21 juillet, au lendemain de la fin de sa peine d'inéligibilité. Ce que Sébastien Clément avait alors qualifié de "hold-up démocratique".

L'élu insiste dans son communiqué :

Un seul homme a trahi la confiance de nos concitoyens, n'a pas tenu les promesses de ses engagements municipaux et départementaux, a dégradé sévèrement l'image de la ville, et affaibli les compétences du conseil municipal.

Sébastien Clément, par communiqué

Comme un symbole, le communiqué annonce que, si élue, la liste appliquera une "baisse significative du niveau de l'indemnité de fonction du maire" comme première mesure.

Liste hétéroclite

La liste, toujours en construction, se fera au nom du "collectif citoyen" Ensemble pour La Riche, qui a "vocation à réunir toutes les habitantes et habitants", défend l'auteur du texte. Rassembler autour d'un "programme réaliste", en "coopération avec plusieurs mouvements politiques progressistes locaux".

Sébastien Clément et Armelle Audin ont, tous deux, fait partie de la majorité municipale de Wilfried Schwartz, élus à ses côtés en 2014 et 2020. Aux dernières municipales, Armelle Audin était même deuxième sur la liste du maire démissionnaire.

Dès 2021, les relations étaient distendues. Sébastien Clément s'était alors présenté aux départementales sur le canton de Ballan-Miré face à Wilfried Schwartz. Sous une étiquette divers centre après avoir quitté La République en Marche, Sébastien Clément s'était incliné au second tour. Armelle Audin, elle, est une militante d'Europe Écologie-Les Verts.

Reste à voir comment ces couleurs politiques se marieront au sein de la liste en construction. "C'est ce qui fait notre force, défend Sébastien Clément, contacté par France 3. Nous sommes majoritairement non encartés, mais on a aussi des encartés. On essaie d'avoir un spectre politique." Lui-même affirme qu'il "ne faut pas d'aspect partisan aux élections municipales", et préfère partir du programme actuellement en construction par un comité politique d'une dizaine de personnes, et "auquel les citoyens ont apporté leurs idées".

Finalement, le premier dénominateur commun de cette liste, "ce qui nous a rassemblés, c'est le contexte de retour individuel d'un seul homme".

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité