Blois : le salon BD Boum annule son salon du livre, mais maintient certaines animations

Le festival de bande dessinée BD Boum a fait le choix d'annuler le salon du livre à la Halle aux grains et d'adapter son offre d'animations. Malgré l'état d'urgence sanitaire, il devrait donc être maintenu pour l'instant.

L'escalier Denis-Papin de Blois a revêtu les couleurs de Disney, dans une fresque réalisée par Régis Loisel.
L'escalier Denis-Papin de Blois a revêtu les couleurs de Disney, dans une fresque réalisée par Régis Loisel. © Vile de Blois / N. Wietrich
La crise sanitaire du covid-19, après avoir fait planer le doute sur les Rendez-vous de l'histoire, pourrait-elle aussi menacer le festival de bande dessinée BD Boum ? C'est la question que se sont posée les organisateurs, avant de prendre la décision, près d'un mois en amont, de modifier la programmation du festival. L'habituel grand salon de la BD de la Halle aux grains ne se tiendra pas lors de cette 37e édition, du 20 au 22 novembre.
 

Un festival disséminé

"C'était une décision responsable sur le plan sanitaire" estime Bruno Genini, le directeur du festival. "On garde cependant un certain nombre d'animation, notamment avec les scolaires", poursuit-il, et il est également prévu d'organiser des rencontres à petits effectifs entre le public et une cinquantaine d'artistes. "C'est un salon du livre explosé à travers la ville en fait !"

En attendant le festival, la ville de Blois s'est déjà parée aux couleurs de la BD, comme l'illustre l'escalier Denis-Papin. Souvent utilisé pour de grandes oeuvres graphiques, l'escalier accueille désormais une fresque de Régis Loisel qui renvoie à son album Café Zombo, hommage au personnage de Mickey Mouse et aux personnages Disney des années 30.
 
 
Maintenu pour l'instant dans cette nouvelle formule, le festival reste encore dans une l'incertitude, alors que les deux départements voisins de l'Indre-et-Loire et du Loiret viennent de passer en alerte sanitaire maximale. Malgré tout, "je pense qu'on peut faire un truc chouette !", assure Bruno Genini.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bande dessinée culture livres