Orléans : Florent Montillot démis de ses fonctions de maire-adjoint lors d'un Conseil municipal

La crise politique commencée il y a plusieurs mois à Orléans a pris une nouvelle tournure en ce début de semaine. Les départs s'enchaînent au Conseil municipal. L'adjoint au maire, Florent Montillot vient d'être démis de ses fonctions. 
Les sièges réservés au public étaient complets ce lundi après-midi au Conseil municipal d'Orléans. Les élus orléanais se sont réunis pour décider de l'éviction de Florent Montillot au poste de maire-adjoint. La majorité avait déjà implosé fin septembre lors de l'annonce de l'investiture d'Olivier Carré par LREM. Depuis, Nathalie Kerrien vient officialiser sa candidature, Serge Grouard a été investi par les LR pour les municipales, et Florent Montillot s'est vu retirer ses délégations dont l'Education le 12 octobre dernier.  


"Cette honte qui restera gravée dans la mémoire de la ville"

A l'ordre du jour de ce lundi après-midi, le sort de Florent Montillot (4ème maire-adjoint à l’éducation et les connaissances, la prévention et la réussite éducative) doit être scellé.  L'ancien maire Serge Grouard demande le retrait de "cette délibération infamante, qui restera une honte gravée dans la mémoire de la ville". Florent Montillot prend alors la parole :
"D'abord, merci pour votre délicatesse, à savoir m'avoir retiré mes délégations après m'avoir laissé le temps de terminer mes dossiers en cours. J'ai en revanche du mal à comprendre votre décision d'aujourd'hui. Vous avez décidé de me retirer mes délégations et je le respecte. Mais il était inutile d'en arriver à la situation d'aujourd'hui. 

Demander à tous de lever le pouce ou de le baisser, ça n'a rien du nouveau monde mais plutôt de l'antique. Vous dites que vous souhaitez rassembler les Orléanais, mais comment faire quand on n'arrive même pas à rassembler sa propre majorité ? 

Je plaide coupable de loyauté à notre majorité, poursuit-il. (...) Je suis coupable de loyauté envers les Orléanais mais aussi envers Serge Grouard."
Olivier Carré, visiblement très ému, répond à ses anciens camarades : " Je n'ai rien à contredire sur les qualités et l'engagement de celui qui a été un camarade, un ami et auprès duquel j'ai beaucoup appris. C'est donc avec beaucoup de peine et d'émotion que j'ai pu constater à un moment donné que la confiance qui existait entre nous était en train de se rompre."


Après 1 heure de débat, le vote a lieu à bulletin secret :Florent Montillot est donc démis de ses fonctions. Il n'est plus adjoint au maire d’Orléans. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections