Tarte tatin, collection de tracteurs et mots d'excuse : les histoires insolites qui ont marqué 2022 en Centre-Val de Loire

L'année 2022 a été riche en actualités. Mais au gré d'un hasard du calendrier, d'un pas de côté ou d'un caprice de l'univers, quelques anecdotes insolites et souvent amusantes sortent du lot. Florilège.

Ça y est, nous avons dit au revoir à 2022. De la fin du pass vaccinal au début de la remise à la pompe, en passant par des élections mouvementées et un été historique, cette année aura laissé ses marques dans les mémoires. Pour accueillir 2023, France 3 vous propose une sélection des infos qui vous auront surpris, et peut-être même fait sourire au cours de l'année écoulée.

Ça prend plus de place que des timbres

Guy Bourdin aurait pu collectionner les pièces de monnaie, les timbres rares ou cartes Pokémon. Il a choisi les tracteurs. À Couddes, dans le Loir-et-Cher, il a amassé en trente ans plus de 300 tracteurs dans un hangar de 2000 m². Passionné, il a présenté à l'équipe de France 3 ses Sabatier, Güdner Tessin, Renault D22 et autres Massey-Ferguson.

À lire ici

Saint-Amand pour un rond

L'histoire vous avait passionné en 2021 et a continué de vous captiver en 2022. Mise en vente pour un euro symbolique au mois de novembre précédent, une maison de Saint-Amand-Montrond dans le Cher a enfin trouvé preneur à la mi-avril. La mairie espérait encourager un afflux de sang neuf dans cette ville qui a perdu près de 500 habitants au cours des cinq dernières années. C'est une famille avec deux enfants qui va finalement y poser ses valises, dès les travaux terminés.

Un article à lire en suivant ce lien.

La tarte tatin fait le buzz

Entre cuisine et parties de petits chevaux, Marie-Jeanne Lutton ne s'attendait pas à faire le buzz avec une recette traditionnelle solognote. Pourtant la tarte tatin de Mamie Pommes a fait parler d'elle au-delà des frontières d'Ingré, dans le Loiret. En quelques jours, la vidéo de la fameuse pâtisserie a réuni plus d'un million de vues sur Facebook. Le secret de la recette : "l'amour, le cœur et beaucoup, beaucoup de beurre et de sucre."

Vous pouvez consulter cet article (sans prendre de poids) en cliquant ici.

Mots doux et ordures sauvages

"Vous foutez la merde, vous ramassez !" Toujours sur Facebook, la vidéo du maire de Saint-Père-sur-Loire, excédé par les dépôts d'ordures sauvages, avait également connu une certaine célébrité. En représailles des innombrables déchets retrouvés en pleine nature dans ce village du bord de Loire, l'édile Patrick Foulon a décidé d'organiser un retour à l'envoyeur. Après avoir découvert dans un tas d'ordures l'identité de la personne qui les avait jetées, un riverain d'une commune voisine, le maire est allé jeter la douzaine de sacs-poubelles directement dans le jardin du contrevenant. Ce dernier a, au passage, écopé d'une amende.

Un article inodore que vous pourrez retrouver en cliquant ici.

Ils volent 30m² de pelouse synthétique dans un stade de rugby

Quelles sont les motivations derrière un acte illégal ? Parfois le profit, parfois la colère, et parfois... on se demande. À Fleury-les-Aubrais, en périphérie d'Orléans, 30 mètres carrés de pelouse synthétique installés sur le stade de rugby ont été dérobés fin juillet. L'acte de vandalisme, qui pénalise sportifs et associations, a laissé les élus locaux dans la perplexité. "À quoi peuvent servir 30m² carré de pelouse synthétique? Bonne question. On n'en sait rien", s'étonnait l'adjointe aux sports de la mairie, Marilyne Coulon.

L'article est à lire ici.

"Ma fille était en retard parce que son professeur était à l'heure (pour une fois !)"

Pour excuser le retard ou l'absence de leurs enfants, les parents ont souvent plus ou moins d'inspiration, et plus ou moins de bonne foi. Il y a celui qui assume : "J'excuse en retard le retard de mon fils. C'est de famille !" L'agacé : "Je refuse que vous refusiez de laisser Myriam sortir à 16h car c'est ma fille et pas la vôtre" Le passif-agressif : "Ma fille était en retard parce que son professeur était à l'heure (pour une fois !)" Sans oublier le laconique : "Chiasse."

Retraité de l'Éducation nationale après avoir été notamment principal de collège à Saint-Jean-de-Braye, Patrice Romain a publié en août le troisième volume de ses Mots d'excuse, les parents écrivent (toujours) aux enseignants. 

Une interview à retrouver en suivant ce lien.

Bonus : l'arcus, avant-garde de Zeus

Il approche comme une vague déchirant en silence le ciel d'automne. Impressionnant, et pourtant pas si rare que ça, ce nuage s'appelle un "arcus". À l'approche d'une vague orageuse début septembre, ce nuage annonciateur de mauvais temps avait été pris en photo à travers la région. Avant-garde des orages les plus violents, l'arcus signifie souvent qu'il est temps de se mettre à l'abri. 

Et pour tout savoir sur ce nuage, consultez cet article.

Impossible de résumer une année en quelques paragraphes, et tout laisse croire que 2023 apportera son propre lot de nouvelles drôles ou insolites. Rendez-vous en janvier 2024, donc.