Vague de chaleur : des routes forestières fermées à partir du 18 juillet pour éviter les incendies

A cause de la vague de chaleur et de la sécheresse, plusieurs routes forestières sont fermées en Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher et dans le Loiret, à partir de ce lundi et jusqu’à nouvel ordre, pour éviter des départs de feux.

38°C attendus à Orléans, Chartres, Bourges et Châteauroux, 39°C à Blois et Tours, et même 40°C à Chinon et au Blanc... La vague de chaleur touche toute la région Centre-Val de Loire, alors que plusieurs départements sont déjà exposés à la sécheresse depuis plusieurs semaines.

Ces deux facteurs conjugués "rendent la végétation forestière très inflammable", résume l’Office national des forêts (ONF) dans un communiqué de presse. Si un feu s’est déjà déclaré ce jeudi 14 juillet à Cercottes, au nord d’Orléans, le risque est particulièrement accru dans la région à partir de ce lundi d’après Météo France.

Alerte très sévère

Joint par téléphone, Alexis Feinard, chef de service de l’ONF sur l’Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, l’Indre-et-Loire et le Loiret, nous explique que lui et ses collègues consultent tous les jours, weekend compris, le site professionnel de Météo France et notamment "des indices feux météo et des indices de danger" avec des prévisions sur deux à trois jours.

"Quand on passe en alerte très sévère, on a une procédure : on ferme les routes forestières qui sont habituellement ouvertes au public pour éviter d’avoir des départs de feux accidentels", poursuit-il.

12 forêts concernées

Or avec la vague de chaleur, plusieurs zones de la région Centre-Val de Loire passent en alerte très sévère. L’ONF a donc décidé de fermer dès ce lundi 18 juillet et jusqu'à nouvel ordre les routes dans les forêts domaniales suivantes, par département.

Eure-et-Loir :

  • Dreux
  • Châteauneuf-en-Thymerais
  • Montécôt
  • Senonches

Indre-et-Loire :

  • Chinon
  • Loches

Loir-et-Cher :

  • Blois
  • Boulogne
  • Russy
  • Lamotte-Beuvron

Loiret :

  • Orléans
  • Montargis

Mais qu'entend-on par route forestière ? Il s’agit tout d’abord de celles qui sont publiques, et non pas privées. "Hors routes forestières de transit, ce sont les routes forestières qui mènent au cœur du massif qu’on va fermer", précise le responsable interdépartemental de l’ONF.

Mégots, barbecue et pots catalytiques

Il s’agit avant tout de prévention pour éviter des départs de feux accidentels. D’après l’ONF, 90% des départs de feux sont d’origine humaine, et 50% sont dus à une imprudence. Les origines sont multiples : des mégots de cigarette jetés par des fumeurs ; des étincelles de barbecue aux abords des forêts.

L’ONF souligne aussi que le pot catalytique d'un voiture véhicule peut être très chaud et provoquer un incendie sur des zones herbeuses. "On constate souvent, lors des tournées de surveillance réalisées par les forestiers de l’ONF, la méconnaissance du public sur le risque de faire un feu en forêt, explique Christophe Poupat, directeur de l’ONF Val de Loire. Chaque année, nous devons rappeler des mesures de prudence élémentaires. Chaque citoyen doit donc être acteur de la prévention."

Travaux mécanisés interdits

L’ONF organise donc des tournées pour sensibiliser le public aux gestes à respecter et éviter un drame, mais aussi pour faire respecter les interdictions. A partir de 13 h ce lundi, "tous les travaux d’exploitation mécanisés et thermiques sont arrêtés" dans les forêts à risque, assure le responsable interdépartemental de l'ONF.

Dans le Cher, c'est la préfecture qui a décidé d'interdire pour la journée du 19 juillet de 14 h à 22 h, des travaux mécanisés forestiers, agricoles et routiers, ainsi que les activités de débroussaillage routier.

Surveiller les pyromanes

L'ONF, avec le soutien des pompiers, s'occupe aussi de patrouiller pour contrer les départs de feux volontaires. La piste criminelle est en effet parfois privilégiée, comme le rappelle malheureusement l’incendie de Landiras (Gironde).

"On fait des tournées de surveillance en période critique comme maintenant, on est compétent au titre du code forestier, et on se coordonne aussi avec le SDIS [service départemental d’incendie et de secours, NDLR]", confirme Alexis Feinard.

L'ONF rappelle qu'au-delà du danger pour les riverains, promeneurs et pompiers, les feux de forêts ont aussi des conséquences sur le long terme. Si la végétation repousse plus ou moins rapidement après un incendie, il faut plusieurs décennies pour que la biodiversité se rétablisse. Des feux trop rapprochés engendrent une dégradation irréversible du milieu.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité