Municipales 2020 : radié des listes électorales, Clément Masson pourra finalement se présenter à Pithiviers

Radié des listes électorales, Clément Masson, tête de liste "Agir ensemble et maintenant" à Pithiviers, a finalement pu se réinscrire pour les prochaines municipales à l'issue d'une décision de justice, ce jeudi 27 février.

Clément Masson pourra finalement participer à la campagne.
Clément Masson pourra finalement participer à la campagne. © Yves Le Bloa - France 3 Centre-Val de Loire
Clément Masson doit être soulagé. Radié par la comission de contrôle des listes électorales de Pithiviers (Loiret) dimanche 23 février qui l'accusait de ne pas y être domicilié, la tête de liste "Agir ensemble et maintenant" pourra finalement se présenter aux municipales, en compagnie de son co-lisiter Erik Liger.

Le tribunal judiciaire d'Orléans a invalidé ce jeudi 27 février la décision de la comission des contrôles après examen des justificatifs de domicile.
 

Clément Masson et Erik Liger ont pu se réinscrire sur les listes électorales, après 15 heures, à seulement trois heures de la clôture des candidatures.

 

Ancien adjoint du maire sortant


La commission de contrôle avait estimé que Clément Masson résidait à Estouy, petit village proche de Pithiviers, mais pas à Pithiviers même. Il avait rétorqué qu'il y était bien domicilié et qu'il avait fourni pour preuve une attestation d'assurance-habitation : 

Le jugement de cette commission est erroné car non basé sur des faits mais sur des ouï-dire. J’ai produit les pièces qui justifient de ma domiciliation à Pithiviers. C’est donc une décision arbitraire de la part de cette commission dont quatre des cinq membres sont candidats sur la liste du maire sortant.

Clément Masson, ancien adjoint du maire sortant Philippe Nolland, va donc pouvoir reprendre sa campagne, à plus de deux semaines du premier tour des élections municipales, le dimanche 15 mars.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections justice société