Autonomie de la Corse : une conférence des présidents élargie pour tenter de trouver un accord avant l’invitation de Gérald Darnamin

Ce vendredi 23 février, une conférence de présidents élargie est organisée à l’Assemblée de Corse. Le but est de trouver un accord sur un texte, ou un projet d’écriture constitutionnelle, à présenter au ministre de l’Intérieur le 26 février prochain.

Ils sont 18 à participer à la conférence des présidents élargie, ce vendredi 23 février, dans les locaux de l’Assemblée de Corse. 

Une réunion qui se déroule à huis clos et à laquelle participent : le président du conseil exécutif de Corse, la présidente de l'Assemblée de Corse, les présidents de groupe de l’Assemblée de Corse, Josepha Giacometti, conseillère territoriale Nazione, les maires d’Ajaccio et de Bastia. Les parlementaires sont également présents à l’exception des sénateurs et du député Michel Castellani. Les deux présidents des associations des maires de Corse-du-Sud et de Haute-Corse, Ange-Pierre Vivoni et Jean-Jacques Ceccolini, ont été conviés. 

Pour l’heure, rien ne filtre des échanges entre les élus. Selon certains, « les discussions avancent péniblement ». Le but de cette conférence de présidents élargie est de continuer le travail initié par la conférence des présidents classique débuté hier, jeudi. Néanmoins, selon nos informations, cette dernière n’aurait pas abouti à un accord. 

Les points d’accord et de désaccord

Ainsi, ce vendredi, les participants cherchent à aboutir à un texte commun en précisant les points d’accord et de désaccord de chacun. Parmi eux, l’attribution du pouvoir législatif, une disposition à laquelle sont favorables les élus nationalistes, tout comme les deux élus de droite, Laurent Marcangeli, député, et Valérie Bozzi, co-présidente du groupe Un Soffiu novu à l’Assemblée de Corse. Un autre homme de droite, Jean-Martin Mondoloni, co-président du groupe Un Soffiu novu, est quant à lui contre cette mesure. 

Lundi prochain, 26 février, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, recevra des élus de la Corse pour un dîner place Bauveau. Il y présentera notamment une proposition d’écriture constitutionnelle. Pour l’heure, du côté insulaire, la nature du texte présenté est encore incertaine, un accord commun ou un projet d’écriture constitutionnelle. 

À l’Assemblée de Corse, la journée et le week-end pourraient être longs. De nombreuses réunions devraient s’y enchaîner.