Football : Inquiétudes autour de l’avenir du GFCA

Selon nos informations, les comptes bancaires du GFCA football seraient bloqués. Cela serait lié à l'enquête financière visant le club ajaccien qui risque de déposer le bilan. Depuis l’annonce de la nouvelle sur les réseaux sociaux, les réactions de soutien et d’inquiétude se multiplient.

Selon nos informations, les comptes bancaires du GFCA football auraient été bloqués. "Une situation extrêmement critique", dixit certaines sources proches du club ajaccien qui pourrait amener le Gazélec à déposer le bilan. Actuellement, la section football du club compte 340 licenciés et emploie près de 50 personnes.

Depuis l'annonce de la nouvelle, les réactions se multiplient sur les réseaux sociaux, entre soutien et inquiétude. "Comment vivre sans notre Gazélec ? Comment vivre sans ce qui représente plus qu’un club pour tous ses supporters ? Comment accepter cette situation ?", interroge le club de supporters des Socios GFCA sur son compte Facebook.

Core in Fronte a également réagi. Le parti indépendantiste estime que "ces blocages, effectués sans discernement, mettent en péril l'existence même d'un club historique et parmi les plus emblématiques de Corse".

Et d'ajouter : "Nul ne peut accepter la probabilité de la disparition d'un tel porte drapeau, pour ses jeunes, pour ses bénévoles, pour ses salariés, pour ses supporters".

Dans un communiqué, la section Aiacciu de Corsica Libera a également apporté son soutien au club rouge et bleu.

"A Jirs hà bluccatu i conti mischiendu tuttu è tuttu u mondu, scurdendusi chì ci sò famigli chì campani in giru di a squadra, scurdendusi chì u GFCA faci ghjucà i nosci ziteddi, scurdendusi chì u GFCA par l'Aiaccini è i Corsi hè più ch'una squadra, hè une leia trà a ghenti, ghjè u simbulu aiaccinu di a vita suciali è spurtiva."

Le président mis en examen et incarcéré

Actuel quatrième du championnat de National 3, le GFCA football connaît ces dernières années une succession de déboires extra-sportifs.

Fin novembre, dans le cadre d'une enquête financière visant le club ajaccien, quatre personnes ont été mises en examen par un juge d'instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (Jirs). Parmi elles, le président du club ajaccien, Johann Carta, a été placé en détention provisoire. Les trois autres hommes poursuivis, tous employés d'une banque ajaccienne, ont quant à eux été laissés libres, sous contrôle judiciaire.

Le blocage des comptes du club pourrait s'inscrire dans cette procédure instruite par la Jirs. Contactée ce mardi en fin de journée, la procureure de la République de Marseille n'avait pu être jointe.

Une première enquête sur la période 2018-2021

Rétrogradé administrativement en National 3 à l'été 2021, le Gazélec est également sous le coup d'une première enquête financière couvrant la période du 1er janvier 2018 au 30 juin 2021. 

En octobre 2021, cinq anciens dirigeants avaient été placés en garde à vue dans le cadre de cette première enquête préliminaire. Tous étaient ressortis libres. Une saisie conservatoire des comptes bancaires du club avait été ordonnée par la Jirs de Marseille. Dans la foulée, certains actionnaires du GFCA avaient décidé de démissionner. 

Toujours dans cette même première procédure dite incidente, en février dernier, trois anciens présidents successifs du "Gaz" avaient été placés en garde à vue et transférés à Marseille.

À l'issue de leurs auditions devant un magistrat de la section du parquet Jirs spécialisée en délinquance économique et financière, Olivier Miniconi, Christophe Ettori et Mathieu Messina-Arrighi s'étaient vus notifier notifier leur convocation devant le tribunal correctionnel de Marseille. Ils seront jugés les 8 et 9 février 2023 pour travail dissimulé et abus de biens sociaux.

Autant d'événements extra-sportifs qui semblent peser depuis quelque temps sur le club rouge et bleu dont l'avenir paraît de plus en plus incertain...

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité