Menaces de mort sur un professeur à Bastia : les parents de l'élève placés en garde à vue

Le couple de parents d'élève qui a proféré des menaces à l'encontre d'un professeur du collège Giraud a été placé en garde à vue lundi 11 décembre au commissariat de Bastia. Le professeur a également été entendu par les enquêteurs dans le cadre d'une audition libre.

Lundi 11 décembre, les parents du collégien accusés d'avoir menacé un professeur du collège Giraud ont été auditionnés au commissariat de Bastia par les enquêteurs de la sécurité publique de Haute-Corse.

L'information nous a été confirmée par François Thévenot, procureur de la Républque de Bastia par intérim.

Le couple a été auditionné par les enquêteurs dans le cadre de l'enquête ouverte pour "menace sur personne chargée d'une mission de service public". Les gardes à vue ont été levées dans la soirée de lundi. 

Le lendemain, mardi 12 décembre, c'est l'enseignant qui a également été entendu pendant deux heures lors d'une audition libre. Contacté, ce dernier précise qu'il "n'a pas déposé plainte" ; il explique que sa "hiérarchie l'ayant déjà fait", il n'a "pas jugé nécessaire de le faire à [son] tour".

De son côté, le procureur de la République, qui avait déclaré lundi qu'une "réponse pénale devrait être apportée dans la semaine", indique que "l'enquête se poursuit".

Altercation verbale

Les faits remontent au 5 décembre dernier et se sont déroulés lors d'une réunion entre parents et professeurs d'une classe de quatrième du collège Giraud.

La tension serait montée entre la mère d'un élève et son professeur d'histoire-géographie. Cette dernière aurait alors menacé de mort l'enseignant, avec qui son enfant aurait eu un contentieux plus ancien. Le père de l'adolescent aurait également été présent lors de l'altercation verbale.

À la suite de cette altercation, le principal de l'établissement a rapidement déposé plainte au nom de l'institution. De son côté, le rectorat d'académie a apporté une protection fonctionnelle à l'enseignant.

Vendredi dernier, à notre micro, la mère de l'élève avait livré sa version des faits et exprimé des regrets. Selon ses dires, le professeur aurait mis un coup de pied à son fils il y a deux ans. Des faits niés par l'enseignant.

Ces derniers jours, cette affaire a suscité un vif émoi dans la communauté éducative. En soutien au professeur, des débrayages ont eu lieu dans plusieurs établissements de l'île lundi 11 décembre.

Ce même jour, le recteur d'académie, Jean-Philippe Agresti, s'est également rendu au collège Giraud afin de s'entretenir avec le professeur menacé, ainsi qu'avec la direction de l'établissement.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité