• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Subventions agricoles européennes : suspicion d’escroquerie en Haute-Corse

Le parquet de Bastia a ouvert jeudi soir une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs en vue de commettre un délit, et suspicions d’escroquerie a déclaré la procureur de Bastia, Caroline Tharot, à la redaction de France 3 Corse.
 

Par Henri Mariani pour France 3 Corse

L’enquête vise quatre membres de la famille de Sauveur Vallesi, directeur du syndicat agricole FDSEA de Haute-Corse, dont Joseph Colombani assurait la présidence, jusqu’à son élection à la tête de la chambre d’agriculture.

Joint par nos soins Sauveur Vallesi, qui est actuellement à Paris, a indiqué qu'il ne souhaitait pas réagir pour l'instant tout comme les autres membres de sa famille. 

Le contrôle révélé par France 3 Corse a mobilisé l’ensemble des services de l’Etat dans le cadre du CODAF, le Comité opérationnel départemental anti-fraude, s’est déroulé hier jeudi 11 avril toute la journée sur une exploitation agricole de Lucciana. Un contrôle similaire avait déjà été effectué en novembre dernier en Corse-du-Sud

Hier soir, une perquisition a été également réalisée dans un appartement de la commune de Ville di Pietrabugno, siège social de l’exploitation.
Les contrôles, effectués en présence d’une quarantaine de gendarmes se sont déroulés dans le calme et sans aucun incident a indiqué la procureur de Bastia.
 

Cherche bovins sur l’exploitation


Le contrôle, visait à vérifier la validité des déclarations des parcelles agricoles, mais aussi des animaux, bovins notamment qui ouvrent droit à des subventions publiques dans le cadre de la politique agricole commune.

Les éléments recueillis par les services de l’Etat, mettent en évidence des suspicions d’escroquerie au préjudice d’une personne publique ou d’un organisme en charge d’une mission de service public pour l’obtention d’une allocation, prestation, ou paiement indus a commenté la procureur de Bastia, sans préciser toutefois le montant des subventions perçu par les 4 exploitants agricoles.

C'est désormais une enquête préliminaire confiée aux gendarmes de la section de recherches (SR) de Corse qui a été ouverte par la parquet de Bastia. 

Selon nos informations le nombre de bovins comptabilisés sur l’exploitation serait largement inférieur au déclarations effectuées.

 

Sur le même sujet

Ajaccio fête les 250 ans de la naissance de Napoléon (14/08)

Les + Lus