Enquête sur un attentat commis en Haute-Corse en 2022 : Antò Simoni remis en liberté sous contrôle judiciaire

Mercredi 21 février, Antò Simoni a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire. Il avait été interpellé fin janvier puis incarcéré dans le cadre d'une enquête sur un attentat commis en 2022 en Haute-Corse.

Après Nicolas Pinzuti, Antò Simoni retrouve lui aussi la liberté.

Le militant nationaliste, interpellé fin janvier puis incarcéré à Paris, a été laissé libre sous contrôle judiciaire, mercredi 21 février. Il a toutefois l'interdiction de rentrer en Corse, tout comme Nicolas Pinzuti.

Pnat

Les deux hommes avaient été interpellés en janvier dernier, dans le cadre d’une enquête menée par le parquet national antiterroriste (Pnat). Tous deux avaient été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste, fabrication d'engin explosif en relation avec une entreprise terroriste, et destruction dangereuse en relation avec une entreprise terroriste".

Selon nos informations, les investigations portent sur un attentat commis dans la nuit du 19 au 20 novembre 2022 à Santa-Maria di Lota, et qui visait une résidence secondaire. Une action revendiquée par le FLNC dans un communiqué.

Manifestations

L'interpellation de ces deux militants et leur transfert à Paris avaient donné lieu des rassemblements de soutien, notamment devant le commissariat de Bastia, à l'appel du parti indépendantiste nouvellement créé Nazione.

Le mouvement avait également appelé à une manifestation à Bastia le 2 mars, date symbolique de l'agression mortelle d'Yvan Colonna.

Un rassemblement maintenu, comme l'a indiqué Nazione sur le réseau social X, qui se tiendra dans un contexte de tension politique autour du processus de négociations entre Paris et la Corse.