Les vins corses au sommet de la qualité mais attention aux mauvais choix

Une enquête du New York times de juin dernier soulignait la qualité des vins Corses et les plaçait au sommet de la production vinicole française. Mais certaines évolutions de la production insulaire pourraient mettre à mal ce tableau idyllique.

La production du vignoble corse est tournée vers la qualité. Et les efforts de la profession sont aujourd'hui salués par les étrangers. en l'occurrence des américains dans le New York time de juin dernier, et repris dans Courrier International du mois d'août.

Pour le critique gastronomique du grand quotidien américain Eric Asimov, l’île est devenue l’une des régions viticoles les plus passionnantes et les plus remarquables du monde.


Mais la viticulture corse est à la croisée des chemins, selon Nicolas Stromboni :

On produit beaucoup trop de rosés, en 2000 30% de la production insulaire était en rosé, c'est le double aujourd'hui..."



Première production agricole en valeur de la Corse, la viticulture a fortement évolué en une quarantaine d'années. Cette culture traditionnelle occupait 9 000 hectares en 1960 relève l'INSEE.

Les superficies ont culminé à 32 000 hectares en 1976. Les fortes variations de surfaces sont allées de pair avec une transformation complète des systèmes de production.

Après le développement d'une agriculture productiviste dans les années soixante, les viticulteurs se sont engagés dans une politique de reconversion qualitative.


Le secteur viticole est structuré autour d’une centaine de caves particulières, de six coopératives et de deux groupements de producteurs. Ces derniers représentent les volumes commercialisés les plus importants, et se positionnent clairement sur les marchés extérieurs, relève-t-on dans le "plan de relance de la viticulture corse" (rapport de la Collectivité Territoriale de Corse - 2014)

La viticulture insulaire représente 450 exploitations. Aujourd’hui le vin est la première exportation insulaire en valeur et en volume. Le chiffre d’affaires de la filière est de 120 M€.

file:///C:/Users/michele.mignot/Downloads/plan_relance_viticulture_1.pdf



Le reportage de François Tortos, Franck Rombaldi et Vanessa Culioli :

durée de la vidéo: 03 min 51
Viticulture

Itws :
Gérard COURREGES Vigneron
Nicolas STROMBONI  Meilleur caviste de France 2011
Pierre ACQUAVIVA  Vigneron

Le magazine Méditerranéo s'est intéressé à l'histoire de la vigne en Corse. Une enquête que vous pourrez voir bientôt sur nos antennes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie