Cet article date de plus de 8 ans

PSA Mulhouse : retour des heures supplémentaires en janvier 2013

L'usine PSA Peugeot-Citroën de Mulhouse  va renouer avec les heures supplémentaires en janvier prochain grâce au rebond des ventes de deux de ses modèles, les C4 et DS 4, a-t-on appris jeudi de source syndicale.
Une chaîne de montage des Citroën C4 et DS 4
Une chaîne de montage des Citroën C4 et DS 4 © SEBASTIEN BOZON / AFP
déstockages, demande commerciale et cadences modifiées

Les chaînes de montage des Citroën C4 et DS 4 travailleront les quatre samedis matin de janvier "pour répondre à la demande commerciale", a indiqué le syndicat FO à l'issue d'un comité d'établissement (CE) ordinaire jeudi. Un porte-parole de la direction a confirmé ces séances supplémentaires de travail,
précisant qu'elles résultaient aussi de "déstockages" et d'un changement des cadences de production. "C'est une bonne nouvelle pour la motivation du personnel, dont la paie commençait à se ressentir de l'accumulation du chômage technique ces derniers mois", a commenté Michel François, secrétaire du syndicat FO.

chômage technique en décembre

"Nous souhaitons bien sûr que cette tendance dure dans le temps, mais nous restons inquiets globalement pour 2013 ", a ajouté M. François. Les deux autres modèles du site, les Peugeot 206+ et 208, connaîtront un niveau normal d'activité en janvier, sans heures supplémentaires ni annulées, a précisé
le porte-parole. En décembre, le site connaîtra encore trois jours de chômage technique, du 19 au 21 décembre.

273 suppressions de postes à venir

L'usine est passée il y a quelques jours sous la barre des 8 000 salariés permanents, pour arriver à 7.954 au 22 novembre. Elle a perdu près de 600 CDI (contrats à durée indéterminée) en un an essentiellement dans le cadre du dernier plan de départs de PSA, ainsi que 800 intérimaires depuis janvier (effectif actuel de 477 travailleurs temporaires ), a rappelé FO. Le prochain plan de PSA en cours de négociation doit se traduire par 273 nouvelles
suppressions de postes de permanents à Mulhouse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie