10h de retard et une nuit de galère en gare de Strasbourg pour 350 passagers du TGV Stuttgart-Paris

130 passagers ont passé la nuit dans le train ou dans la gare de Strasbourg
130 passagers ont passé la nuit dans le train ou dans la gare de Strasbourg

10 h de retard pour le TGV Stuttgart-Paris : 350 voyageurs bloqués dont 130 passagers condamnés à passer la nuit de jeudi à vendredi dans le train ou dans la gare de Strasbourg.

Par Renaud Hartzer, Grégory Fraize

DMCloud:21181
Nuit de galère à la gare de Strasbourg


Le TGV bloqué en gare de Strasbourg / ©
Le TGV bloqué en gare de Strasbourg / ©
La gare de Strasbourg s'est transformée la nuit dernière en accueil d'urgence pour abriter les passagers infortunés du TGV Stuttgart-Paris qui accusera au final près de... 10h de retard. C'est le résultat d'un enchaînement de circonstances qui ont conduit à transformer le voyage en cauchemar ferroviaire.pour 350 passagers.

Parti de Stuttgart comme prévu jeudi soir à 18h54, le TGV s'est d'abord retrouvé bloqué en Allemagne, le train qui le précédait s'étant arrêté en raison d'un suicide à hauteur de Baden-Baden.

La LGV fermée pour la nuit

Le TGV a repris sa route pour arriver à Strasbourg à 21h30 au lieu de 20h11. Trop tard pour continuer à grande vitesse vers Paris : c'est précisément ce jeudi soir que la SNCF et RFF avaient prévu des travaux sur la ligne à grande vitesse à hauteur de Remilly (Moselle), une fois passé le dernier TGV Strasbourg-Paris . La LGV fermée, restait une option à la SNCF : faire emprunter au TGV la bonne vieille ligne classique vers Paris. Mais en cette nuit de froid intense et de conditions météo hasardeuses, la SNCF affiirme ne pas avoir voulu prendre le risque d'un TGV tombant en panne en rase campagne en pleine nuit. Difficile aussi d'assurer l'accueil des passagers à Paris gare de l'Est pour une arrivée estimée à 4h du matin dans la capitale ensommeillée.

Hébergement saturé
 / ©
/ ©

Le TGV et ses 350 passagers sont donc restés à quai à Strasbourg pour un départ prévu à 6h16 ce vendredi matin. Du café, des en-cas ont été proposés aux voyageurs.Encore fallait-il régler la question de l'hébergement. Et nouvelle galère : une dizaine de chambres au plus ont pu être trouvées dans une ville de Strasbourg aux hôtels congestionnés en plein marché de Noël et de session du Parlement européen.

50 lits de camp
La Protection civile a installé une cinquantaine de lits dans la bien-nommée "salle des attendants" de la gare de Strasbourg / ©
La Protection civile a installé une cinquantaine de lits dans la bien-nommée "salle des attendants" de la gare de Strasbourg / ©

La plupart des passagers qui le pouvaient ont choisi de rentrer chez eux ou de trouver une solution par leurs propres moyens. Mais 130 personnes ont été condamnées à passer leur nuit dans le train ou sur l'un des 50 lits de camp installés en urgence par la Protection civile.
Le train est finalement arrivé ce vendredi matin à 8h35 à Paris Est (au lieu de 22h55 jeudi soir).

Les passagers seront remboursés à hauteur de 2 fois le montant de leur billet, une mesure "exceptionnelle" précise la SNCF, pour une nuit qui l'est tout autant.

Plus d'infos dans notre journal de 19h 

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus