• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

La recteure, Armande Le Pellec-Muller, a défendu son action lors d'une conférence de presse, mardi matin

Armande Le Pellec-Muller
Armande Le Pellec-Muller

Conférence de presse au rectorat, une réponse de la recteure, Armande Le Pellec-Muller, au comité fédéral des associations pour la langue et la culture régionales qui demandait, la semaine dernière, son départ de l'Alsace.

Par Denis Becker

Armande Le Pellec-Muller a voulu réaffirmer que le billinguisme fait partie de ses priorités et pour défendre sa politique en faveur du bilinguisme, attaquée principalement sur 3 points :
- pas assez d'ouvertures de classes basée sur l'enseignement paritaire, à raison de 12h d'Allemand par semaine.
- l'expérimentation de l'enseignement progressif, 8h par semaine, vécue comme une régression par ses détracteurs.
- et le manque d'effort pour une continuité de l'enseignement au collège et au lycée.
Sur chaque point, la recteure a voulu se montrer optimiste. En ce qui concerne les ouvertures de classes qui sont actuellement en discussion dans chaque département, les arbitrages académiques seront rendus d'ici le mois de Mars.
Direct au rectorat dans le journal de midi
la recteure se défend lors d'un conférence de presse ce mardi
Reportage de C. Gélébart, C. Huber et M. Kelhetter Interview : Armande Le Pellec-Muller, recteure de l\

 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus