• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le nouveau cyclotron du CNRS de Strasbourg, un appareil unique en France et en Europe

En juillet dernier, arrivait du Canada Cyrcé, un accélérateur de particules désormais opérationnel. 8 ans de réflexion, 3 ans de travaux, pour un coût de près de 5 millions d'euros.  

Par Denis Becker

Une porte en béton de 15 tonnes, l'endroit est ultra sécurisé. Les scientifiques n'y accèdent qu'une fois par mois pour quelques opérations de maintenance et de contrôle. Au coeur de la pièce et de leur attention, Cyrcé, l'accélérateur de particules capable de conférer à des protons une énergie phénoménale, suffisante pour provoquer une réaction nucléaire et une transmutation de la matière.
Il n'aura fallu que quelques mois pour rendre ce cyclotron opérationnel. Les premières particules de fluor 18 ont été fabriquées en novembre dernier.
Le cyclotron strasbourgeois doit d'abord servir à la recherche et à la formation universitaire. Mais d'ici 2015, ce bijou à 5 millions d'euros pourrait aussi être loué de temps en temps à des hôpitaux ou à des industries pharmaceutiques.

Cyrcé, le nouveau cyclotron de Strasbourg
Reportage G. Fraize, C. Huber et Isabelle Hassid-Guimier. Interviews : Michel Pellicioli, ingénieur de recherches CNRS David Brasse, directeur de recherches CNRS

 

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus