• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Les salariés de Cauval et GrandEco reçus ce mercredi après-midi au ministère

Les salariés de Cauval Industries, lors d'une manifestation en octobre 2012 dans les rues de Bar-sur-Aube / © France 3 Champagne-Ardenne
Les salariés de Cauval Industries, lors d'une manifestation en octobre 2012 dans les rues de Bar-sur-Aube / © France 3 Champagne-Ardenne

Les salariés haut-marnais et châlonnais espèrent éviter les suppressions de postes annoncées. Ils seront reçus par un représentant du ministre Arnaud Montebourg.

Par Caroline Moreau

Cette entrevue parisienne intervient pour les 300 salariés de Cauval Industries au lendemain de leur débrayage. Mardi 5 février, ils ont décidé d'arr^ter le travail pour défendre les 200 emplois menacés 
par la liquidation d'Atmospheres Interiors, filiale canapé du groupe, à Bar-sur-Aube. 

Ce fabricant de meubles compte au total 4.600 salariés.

A Châlons-en-Champagne, c'est le fabricant de papiers peints Grandeco (ex-Grantil) qui est menacé d'un dépôt de bilan, annonce faite à la plus grande surprise des salariés il y a une quinzaine de jours. On leur a alors annoncé que les salaires de janvier ne peuvent pour l'heure être versés. L'usine compte 162 salariés. Avant leur entrevue au ministère ce mercredi, une délégation de six salariés a été reçue lundi 4 février par le sénateur et président du Conseil général de la Marne rené-Paul Savary. Une journée de mobilisation de la population châlonnaise est prévue jeudi 7 février, alors qu'une audience pour décider du sort de l'entreprise devant le tribunal de commerce à 17h.

Suivez la mobilisation des salariés de Grandeco en direct via leur compte twitter : @grantilvivra





Sur le même sujet

Vincent Lambert : un appel aux dons pour aider sa femme, ses parents soutenus par la fondation Lejeune

Les + Lus