Marcel Czaja, nouveau président du conseil économique, social et environnemental de la région Alsace (CESER)

Publié le Mis à jour le
Écrit par C. Dengall

Les conseillers du CESER Alsace, réunis en Assemblée plénière vendredi matin ont élu Marcel Czaja, 55 ans, nouveau président du Conseil économique, social et environnemental de la région Alsace. Il remplace le très moustachu Bernard Stalter.

"Pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore très bien, je me présente : j'ai 55 ans, je suis marié et père de deux filles". Et ce n'est pas tout : Marcel Czaja est aussi gérant du groupe "Ocito services" spécialisé dans l’insertion professionnelle qui regroupe trois filiales pour environ 200 salariés. Il est implanté depuis bientôt 30 ans à Illzach.

Si lors de son discours en tant que candidat, Marcel Czaja ne s'est présenté que succinctement, il a en revanche largement développé les trois points sur lesquels il compte axer sa mandature de président : le dialogue, l'ouverture et l'indépendance. Le dialogue, dans la ligne directe de ce que les conseillers ont apprécié chez l'ancien président Stalter : le respect de la parole d'autrui, de toutes les opinions, pertinentes, "comme impertinentes, car les idées innovantes sont souvent celles qui dérangent". L'ouverture, pour faire du CESER, un conseil résolument tourné vers les nouvelles technologies, et enfin l'indépendance, car "si ce sont les politiques [la Région, ndlr] qui ont le dernier mot, c'est au CESER de leur donner le premier mot".

Après ce discours, plus en forme de méthode de travail que de véritable programme, Marcel Czaja, seul candidat, a donc été élu à 70 voix sur 78. (7 bulletins blancs et un nul).

Bernard Stalter regretté

Juste avant l'élection, les témoignages d'affection et de gratitude se sont multipliés en direction du désormais ex-président du CESER, Bernard Stalter. "Malgré un certain handicap au début pour les paysans, tu as su tenir tous tes engagements", a souligné Jean-Paul Bastian, représentant la Chambre d'agriculture. Armand Gersanois, pour les professions libérales, s'est même fendu d'un acrostiche, un petit poème où les lettres de début de vers formaient le mot CESER. De quoi en tout cas témoigner de l'émotion qui régnait dans l'hémicycle de la Maison de la région à Strasbourg. "Pour moi c'est une des pages les plus riches de ma vie qui se tourne", a répondu Bernard Stalter, des trémolos dans la voix.



Bernard Stalter va désormais se consacrer à ses fonctions au sein de la Chambre des métiers et de l'artisanat et piloter la mission que lui a confié le Conseil régional pour la défense des corporations en Alsace. Il redevient "simple" conseiller au sein du CESER. C'est lui qui par ailleurs avait soutenu la candidature de Marcel Czaja. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité