Les Alsaciens très favorables à la collectivité unique selon un premier sondage

© Manuel Ruch, France 3 Alsace
© Manuel Ruch, France 3 Alsace

Trois Alsaciens sur quatre envisagent de dire "oui" au référendum du 7 avril prochain sur la création d'une collectivité territoriale unique en Alsace, selon un premier sondage publié par les DNA, l'Alsace et France Bleu Alsace.

Par Maxime Villirillo

75% des électeurs alsaciens interrogés comptent voter en faveur de la fusion du Conseil régional, du Conseil général du Bas-Rhin et de celui du Haut-Rhin, selon le sondage CSA rendu public par les quotidiens Les Dernières Nouvelles d'Alsace, L'Alsace et la radio France Bleu Alsace.
Un mois avant ce référendum régional, qualifié d'historique par ses promoteurs, une légère incertitude réside encore dans le taux de participation dans le département du Haut-Rhin, à la limite de ce qui sera nécessaire pour valider cette réforme institutionnelle.
La loi impose en effet que celle-ci soit approuvée par au moins un quart des électeurs inscrits dans chacun des deux départements concernés.
Le sondage fait apparaître que ceux du Bas-Rhin y sont plus favorables (78%) que ceux du Haut-Rhin (71%), et que le taux d'abstention serait supérieur dans le Haut-Rhin.

Des économies substantielles

La motivation principale avancée par les partisans du oui est que "cela permettrait de faire des économies" (60%), et que "cela donnerait plus de poids politique à l'Alsace face à l'Etat" (34%).
Si le référendum régional du 7 avril est couronné de succès, la réforme devra ensuite être traduite sous forme de loi par le parlement français, pour une application qui devra attendre les prochaines élections territoriales de 2015.
La fusion projetée des trois collectivités territoriales de cette région - la plus petite de France par sa superficie - est selon le président de l'actuel Conseil
régional Philippe Richert (UMP) "un défi qui marquera l'histoire institutionnelle de l'Alsace et aussi du pays".
Ce sondage a été réalisé par téléphone du 25 février au 1er mars auprès d'un échantillon représentatif de 1.009 personnes de 18 ans et plus habitant l'Alsace et inscrites sur les listes électorales.

Sur le même sujet

Les + Lus