Un nouveau métier : éducateur en libéral

Ancien éducateur spécialisé durant 15 ans, puis responsable d'un établissement d'éducation des mineurs, Matthieu Melchiori a été convaincu dès 2009 qu'il existait un besoin qui ne trouvait pas forcément de réponse. Son cabinet est né dans l'agglo de Nancy.
En 2013, ils sont au nombre de 3. 

Matthieu Melchiori en consultation
Matthieu Melchiori en consultation © France 3 Lorraine
Comment se définit il, exactement ?
Matthieu précise qu'il fait de la "guidance parentale" : "je guide et apporte du soutien parental à des familles qui souffrent, quand des situations conflictuelles deviennent difficiles à résoudre".
En clair, Matthieu tente de faire en sorte "que parents et enfants puissent à nouveau se comprendre, et se respecter"

Voyez ce reportage tourné par France 3 Lorraine en septembre 2011, au sein duquel nous avions suivi une séance, et recueilli des témoignages...
Matthieu Melchiori est aussi un chef d'entreprise
Matthieu Melchiori est aussi un chef d'entreprise © France 3 Lorraine


Quatre ans après le démarrage de son projet, Matthieu a le sentiment d'avoir réussi à installer ce nouveau métier dans le paysage...ce qui n'était pas gagné d'avance !
Certes, les qualifications requises et une riche expérience étaient au rendez vous. Et Matthieu a su également s'entourer de compétences diverses, lorsqu'elles s'avèrent nécessaires :

Seule difficulté : la prise en charge représente un certain budget, qui, à ce jour, reste à la charge des personnes dans le besoin..ce qui ne permet pas à des personnes démunies de pouvoir faire appel à ses services comme elles le souhaiteraient.

En 2013, Matthieu travaille sur deux types de développement.

Premier grand projet : que d'autres cabinets comme le sien puissent apparaître dans d'autres villes !
C'est le cas en ce début 2013, avec l'ouverture de deux franchises :Trois autres devraient ouvrir leurs portes dans le courant de l'année, et d'autres candidats expérimentés envisagent d'en faire autant.


Le second grand sujet est celui de la place de ce service dans notre société de demain.
La société a t'elle les moyens de laisser de plus en plus de situations difficiles s'installer ?
Qui peut engager des solutions plus efficaces qu'elles ne sont aujourd'hui (entre l'école, les services sociaux, la justice...) ?
L'école se sent parfois très démunies face à certaines situations, et ne sait plus quoi faire entre subir et exclure. Or "il existe des solutions" précise Matthieu Melchiori ! "Mais quels financements seraient les mieux adaptés ? Et qui serait le meilleur coordonnateur ?" 

Toutes des questions qui, à ce jour, restent ouvertes !



Pour en savoir plus...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter