Double meurtre de Montigny-lès-Metz : Francis Heaulme sera-t-il renvoyé en cour d'assises ?

© France Télévisions Lorraine.
© France Télévisions Lorraine.

C'est ce jeudi 21 mars que  la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Metz pourrait décider de  renvoyer devant les Assises le tueur en série Francis Heaulme, 54 ans  pour un  double meurtre d'enfants jamais élucidé en 1986 à Montigny-lès-Metz.

Par Thierry Gelhaye

L'affaire, l'une des plus médiatisées des trente dernières années, avait été marquée par de spectaculaires rebondissements.

1986 : Deux enfants sauvagement tués

Les corps de Cyril Beining et Alexandre Beckrich, tous deux âgés de 8 ans, avaient été retrouvés le 28 septembre 1986 à proximité d'une voie ferrée de Montigny-lès-Metz le crâne fracassé à coups de pierre.

1987 : L'affaire de Montigny devient l'affaire Patrick Dils.

Les enquêteurs avaient d'abord recueilli successivement les aveux de deux suspects, rapidement écartés après la mise en évidence de leurs incohérences, avant de soupçonner un jeune apprenti cuisinier de 16 ans, Patrick Dils. Arrêté en avril 1987, l'adolescent avait alors avoué le double meurtre en donnant des détails précis de la scène de crime, avant de se rétracter et d'affirmer son innocence un mois plus tard. En janvier 1989 il avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par la Cour d'assises de la Moselle, à Metz.

1997  : L'ombre de Francis Heaulme

Un premier coup de théâtre avait eu lieu en 1997, lorsqu'un gendarme, Jean Michel Abgrall (voir son témoignage exclusif) a rendu compte d'une conversation qu'il avait eue cinq ans plus tôt avec le tueur en série Francis Heaulme. Ce dernier lui avait indiqué être présent lors du meurtre des deux garçonnets, mais niait en être l'auteur. Des investigations avaient confirmé que "le routard du crime" travaillait dans une usine située à quelques centaines de mètres du lieu du double meurtre.

2001 : La justice doute

Cet élément nouveau avait permis à Patrick Dils d'obtenir une rarissime procédure de révision de son procès. Mais, devant les Assises de la Marne en 2001, il avait à nouveau été déclaré coupable et condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

2002 : Patrick Dils acquitté

Patrick Dils a finalement été acquitté par la Cour d'assises du Rhône au terme d'un troisième procès en 2002, conformément aux réquisitions du parquet. L'accusation avait notamment démontré qu'il n'avait pas pu disposer de suffisamment de temps pour commettre le crime.

2006 : Sur la trace du tueur en série

Une nouvelle information judiciaire avait alors été ouverte en 2003, conduisant à la mise en examen en 2006 de Francis Heaulme, dont la gendarmerie a estimé que le double meurtre de Montigny-lès-Metz portait sa "quasi-signature criminelle". Après avoir plusieurs fois reconnu être monté sur la butte le jour où les deux enfants avaient été tués et admis avoir "retourné l'un des deux corps", Francis Heaulme était ensuite revenu sur ses déclarations et avait nié être à Montigny le jour du crime. Faute de charges suffisantes, il avait obtenu un non-lieu en 2007, avant que la Justice n'ordonne deux suppléments d'information successifs, en 2008 et 2009.

2011 :  Des charges suffisantes ?

En octobre dernier, le parquet général de Metz avait estimé qu'il existait suffisamment de charges pour renvoyer le "routard du crime" devant la juridiction criminelle. Mais, pour l'avocate de Francis Heaulme Me Liliane Glock, "les suppléments d'information n'ont rien apporté de nouveau et doivent conduire
à un non-lieu".

Sur le même sujet

Les + Lus