ArcelorMittal - Un stèle déposée à Florange jeudi 24 avril à la mémoire des "promesses non tenues" de François Hollande.

Une démarche initiée par Force Ouvrière qui rappelle celle de la CFDT face aux "promesses non tenues" de Nicolas Sarkozy à Gandrange.

Le candidat socialiste François Hollande à Florange le 3 mars 2012.
Le candidat socialiste François Hollande à Florange le 3 mars 2012. © France 3 Lorraine
A l'image de celle que les syndicalistes de la CFDT installée à la sortie de l'usine de Gandrange pour dénoncer les promesses non tenues de Nicolas Sarkozy, alors Président de la République, les syndicalistes de Force Ouvrière vont déposer à leur tour mercredi 24 avril une stèle "en mémoire des promesses non tenues du Président François Hollande". Au moment même, symbolique, de l'arrêt définitif des hauts-fourneaux de Florange.

Un acte politique qui intervient un an après la visite du candidat Hollande à Florange le 24 février 2012.
A cette occasion il déclarait : "Je viens devant vous prendre des engagements (...) Je ne veux pas, moi, me retrouver dans la situation d'être élu un jour sur une promesse et ensuite ne pas revenir parce qu'elle n'aurait pas été tenue. (...) Le premier engagement c'est de faire en sorte de défendre (...) la filière sidérurgique. Je suis venu aussi vous dire que si Mittal ne veut plus de vous (...) oui (...) je suis prêt à  ce que nous déposions une proposition de loi qui dirait la chose suivante (...) : quand une grande firme ne veut plus d'une unité de production mais ne veut pas non plus la céder, nous en ferions obligation pour que des repreneurs viennent et puissent donner une activité supplémentaire. "

(voir la vidéo intégrale).

Question : combien de temps la stèle de Florange restera-t-elle en place ? Celle de Gandrange, plusieurs fois vandalisée, a été dérobée le 10 janvier 2012...

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
florange social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter