Bras de fer entre la CGT et la direction d’ArcelorMittal à Florange

La lutte continue du côté d’ArcelorMittal à Florange : tant que les opérations de blocages perdurent, la direction a décidé de suspendre ce jeudi 23 mai 2013 les négociations sociales concernant les départs en retraite des salariés des hauts-fourneaux. Les syndicats suspendent leurs actions.

Ce jeudi 23 mai, la direction d'Arcelormittal a décidé de taper du poing sur la table en annonçant qu’elle suspendait toutes négociations sociales tant que des blocages seraient organisés sur les sites de Moselle.

Dans un communiqué interne, la direction "appelle chacun a réfléchir aux conséquences à court et à moyen terme de ce type d'actions pour le site de Florange". 

Des arguments qui semblent avoir fait mouche.

La CGT, qui bloquait le bureau de gestion des expéditions appelle donc à stopper l'action. Le syndicat qui dit dans un communiqué « avoir pris ses responsabilités », appelle la direction à en faire de même. La CFDT, de son côté, a libéré la gare d'Ebange.

Les négociations devraient donc reprendre le 29 mai 2013.

Mais la CGT et la CFDT ont d'ores et déjà appelé à un rassemblement massif à cette date devant les Grands Bureaux de Florange.

Pour protester contre des propositions de départs à la retraite jugées « inacceptables », les syndicalistes de Florange menaient des opérations blocages depuis le 17 mai 2013. Des manifestations ont été organisées et la gare de triage d’Ebange est restée immobilisée pendant plusieurs jours.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité